Gouvernement Ziguélé III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement Ziguélé 3)
Aller à : navigation, rechercher

Le Gouvernement Ziguélé 3 est le gouvernement de la République centrafricaine de la publication du décret présidentiel du 16 janvier 2003[1], jusqu’à la nomination du Gouvernement Goumba, le 31 mars 2003. Il s’agit du dernier gouvernement nommé par le Président Ange-Félix Patassé.

Composition[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Ziguélé 3 est composé de 30 membres, dont le Premier ministre[2], 3 ministres d’État, 17 ministres et 9 ministres délégués.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Ministres d’État[modifier | modifier le code]

  • Ministre d’État chargé de la Communication, Postes et Télécommunications, chargé des nouvelles Technologies, de la Culture et de la Francophonie, Gabriel Jean-Edouard Koyambounou
  • Ministre d'État chargé du Budget, Eric Sorongopé (MLPC)
  • Ministre d'État, Conseiller spécial de la Présidence de la République, Joseph Vermont Tchendo

Ministres[modifier | modifier le code]

  • Ministre chargé du Secrétariat Général du Gouvernement, Marcel Loudégué
  • Ministre Affaires étrangères, Martial Beti Marace
  • Ministre de la Défense nationale, Général Maurice Regonessa
  • Ministre de l’Intérieur et Sécurité publique, Jacquesson Mazette (MLPC)
  • Ministre de la Justice, Marcel Météfara
  • Ministre de la Fonction publique, Emploi et Prévoyance sociale: Laurent Ngon Baba (Parti africain de développement)
  • Ministre des Eaux, Forêts, Chasse, Pêche, Environnement et Tourisme, Constance Nathalie Gounébana
  • Ministre chargé de la Promotion du monde rural, Salomon Namkoséréna
  • Ministre de l’Équipement, de l’Aménagement, des Transports, chargé du Désenclavement, André Tobi Kotazo (MLPC)
  • Ministre chargé des Relations avec le Parlement, Michel Docko
  • Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique, André Nalké Dorogo
  • Ministre de Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, Timoléon M'baikoua
  • Ministre des Affaires sociales, Promotion des Femmes, Jeunes, chargé de la réinsertion des handicapés: Mme Françoise Ibrahim (CN Convention nationale)
  • Ministre de la Jeunesse et des Sports: Jean Dominique N'darata (UDR/FK[3])
  • Ministre de la Santé publique et Population: Joseph Kalité
  • Ministre du Commerce et de l’Industrie, chargé de la promotion du secteur privé, Jacob M'Baitadjim
  • Ministre du Plan et de la coopération internationale, Alexis N'Gomba

Ministres délégués[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué chargé de l'Administration du Territoire, Espéré Abraham Langou (MLPC)
  • Ministre délégué chargé de la restructuration des armées, Lieutenant Colonel Jérôme Bouda
  • Ministre délégué aux Finances et au Budget, Lazare Dokoula
  • Ministre délégué au Plan et à la coopération internationale, Clément Eregani
  • Ministre délégué aux Affaires étrangères, Victor Boucher
  • Ministre délégué à la Francophonie, Marguerite Koffio (MLPC)
  • Ministre délégué à l'Équipement: Binga Bassoukpalo
  • Ministre délégué à l'Éducation nationale, André Ringui le Gaillard (MLPC)
  • Ministre délégué à l'Environnement et au Tourisme, Jean-Michel Mandaba (MLPC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret 03.010 du 16 janvier 2003, portant nomination des membres du gouvernement
  2. Décret présidentiel, portant nomination du Premier ministre
  3. Union démocratique pour le renouveau-Fini Kodro

Articles connexes[modifier | modifier le code]