Gouvernement Yayi Boni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le 8 avril 2006, Thomas Boni Yayi, président du Bénin du 6 avril 2006 au 6 avril 2016, a présenté son premier gouvernement, composé de 22 membres, après avis consultatif du bureau de l’Assemblée nationale. Cinq femmes occupent alors des postes ministériels. Le gouvernement a été par la suite modifié à plusieurs reprises.

Gouvernement au 9 janvier 2007[modifier | modifier le code]

Le 9 janvier 2007, il se compose de 23 membres et se présente comme suit :

  • 1 - Ministre d'État Chargé du Développement et de l’Évaluation de l'Action publique : Pascal Irenée Koupaki
  • 2 - Ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche : Roger Dovonou
  • 3 - Ministre du Commerce et de l’Industrie : Grégoire Akofodji
  • 4 - Ministre des Mines de l’Énergie et de l’Eau : Lafia Saka
  • 5 - Ministre d'État chargé de la Défense nationale : Issifou Kogui N'Douro
  • 6 - Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique : Félix T. Hessou
  • 7 - Ministre des Affaires étrangères de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur : Moussa Okanla
  • 8 - Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l'homme : Anani Kassa Gazard
  • 9 - Ministre de la Santé : Kessilé Sarr Tchalla
  • 10 - Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature : Julien Koudénoukpo Biaou
  • 11 - Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique : Vicencia Boco
  • 12 - Ministre des Enseignements maternels et primaire : Christine Ouinssavi Nougbode
  • 13 - Ministre du Travail et de la fonction publique : Emmanuel Tiando
  • 14 - Ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs : Ganiou Soglo
  • 15 - Ministre de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat : Soumanou Séibou Toléba
  • 16 - Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille : Gnimbéré Dansou
  • 17 - Ministre de la Réforme administrative et institutionnelle : Sina Bio Gounou
  • 18 - Ministre délégué chargé de la Communication et des nouvelles technologies auprès du Président de la République : Désiré Goundé Adadja
  • 19 - Ministre de la Décentralisation, des collectivités locales et de l'Administration territoriale : Issa Démolé Moko
  • 20 - Ministre délégué chargé de la Micro Finance de la Promotion des PME et de l'Emploi des Jeunes et des Femmes : Sakina Sidi Aboudou
  • 21 - Ministre délégué auprès du président de la République chargé des Travaux publics et des Transports : Abraham Zinzindohoue
  • 22 - Ministre chargé des Relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement : Alexandre Jean Hountondji
  • 23 - Ministre délégué chargé de l'Urbanisme, des logements, de la Réforme foncière et de la lutte contre l'érosion côtière : François Noudegbessi
  • 24- Ministre de l'Enseignement secondaire et professionnel : Bernadette Sohoundji Agbossou

Composition au 18 juin 2007[modifier | modifier le code]

Le 18 juin 2007, Boni Yayi a procédé à un profond remaniement de son gouvernement en haussant à vingt-six le nombre de porte-feuilles ministériels, contre vingt-deux dans le précédent[1].

Voici la liste des membres de ce gouvernement soumis à l'avis du Bureau de l'Assemblée nationale :

  • Ministre d'État, chargé de l'Économie, de la Prospective, du Développement et de l’Évaluation de l'Action publique : Koupaki Irénée (ancien)
  • Ministre d'État, chargé de la Défense nationale : Kogui N'Douro Issifou (ancien)
  • Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique : général Hessou Félix (nouveau)
  • Ministre de la Décentralisation, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire : Démolé Issa Moko (nouveau)
  • Ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l'extérieur : Okanla Moussa (nouveau)
  • Ministre des Finances : Lawani Soulé Mana (nouveau)
  • Ministre de l'Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche : Dovonou Roger (ancien)
  • Ministre de l'Industrie, du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises : Akofodji Grégoire (nouveau)
  • Ministre des Mines, de l’Énergie et de l'Eau : Lafia Sacca (nouveau)
  • Ministre de la Santé : Tchala Kessile (nouveau)
  • Ministre de l'Enseignement primaire, de l'Alphabétisation et des langues nationales : Ouinsavi Christine (nouveau)
  • Ministre des Enseignements secondaires et de la formation technique et professionnelle : Sohoudji Agbossou Bernadette (nouveau)
  • Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Bocco Vicientia (nouveau)
  • Ministre du Travail et de la Fonction publique : Tiando Emmanuel (ancien)
  • Ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs : Soglo Ganiou (nouveau)
  • Ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Artisanat : Toléba Soumanou (ancien)
  • Ministre de la Famille et de l'Enfant : Dansou Gnimbéré (nouveau)
  • Ministre de la Réforme administrative et institutionnelle : Sinan Bio Gounou Idrissou (ancien)
  • Ministre de l'Environnement et de la Protection de la nature : Koudenoukpo Biaou Juliette (nouveau)
  • Ministre de la Microfinance et de l'Emploi des jeunes et des femmes : Sakinatou Abdou Alfa Orou épouse Sidi (ancien)
  • Ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat, de la Réforme foncière et de la Lutte contre l'érosion côtière : Noudegbessi François Gbènoukpo (ancien)
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice, de la Législation et des droits de l'Homme : Anani Cassa Gustave (nouveau)
  • Ministre chargé des Relations avec les Institutions, Porte- Parole du gouvernement : Hountondji Alexandre (nouveau)
  • Ministre délégué auprès du président de la République chargé des Technologies de l'information et de la Communication : Adadja Désiré (nouveau)
  • Ministre délégué auprès du président de la République, chargé des Transports et des Travaux publics : Zinzindohoué Armand (nouveau)
  • Ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du Budget : Houngbo Albert Segbegnon (nouveau).

Composition au 22 octobre 2008[modifier | modifier le code]

Le 22 octobre 2008, à la suite d'un nouveau remaniement ministériel, le gouvernement fut composé de 30 personnes dont 4 femmes. Tous les 12 départements y étaient représentés par au moins deux ministres. Il s'agissait d'un gouvernement d’union nationale avec des membres de plusieurs partis politiques[2].

Voici la liste de celui-ci[3]

  • 1. Ministre d’État Chargé de la Prospective, du Développement et de l’Évaluation de l’action gouvernementale (MECPDEAP) : Irénée Pascal Koupaki
  • 2. Ministre d’État Chargé de la Défense Nationale (MECDN) : Issifou Kogui N’Douro
  • 3. Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique (MISP) : Armand Zinzindohoue
  • 4. Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du territoire (MDGLAAT) : Alassane Seidou[4]
  • 5. Ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur (MAEIAFBE) : Jean-Marie Ehouzou
  • 6. Ministres de l’Économie et des Finances (MEF) : Soulé Mana Lawani
  • 7. Ministres de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (MAEP) : Roger Dovonou
  • 8. Ministre de l’Industrie (MI) : Grégoire Akofodji
  • 9. Ministre du Commerce (MC) : Christine Ouinsavi
  • 10. Ministère chargé des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion du Secteur privé (MPMEPSP) : Léandre Houage
  • 11. Ministre de l’Énergie et de l’Eau (MEE) : Sacca Lafia
  • 12. Ministre des Recherches Pétrolières et Minières (MRPM) : Barthélemy Kassa
  • 13. Ministre de la Santé (MS) : Issifou Takpara
  • 14. Ministre de l’Enseignement maternel et primaire (MEMP) : Félicien Zacharie
  • 15. Ministre de l’Enseignement secondaire, de la Formation technique et professionnelle (MESFTP) : Bernard Lani Davo
  • 16. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) : François Abiola
  • 17. Ministre du Travail et de la Fonction publique (MTFP) : Charles Kint Aguiar
  • 18. Ministres des Sports et des Loisirs (MSL) : Valentin Houde
  • 19. Ministre de l’Artisanat et du Tourisme (MAT) : Mamata Bako épouse Djaouga
  • 20. Ministre de la Famille et de la Solidarité (MFS) : Mamatou Marie Joe Meba Bio épouse Djossou
  • 21. Ministre de la Réforme administrative et institutionnelle (MRAI) : Joseph Ahanhanzo
  • 22. Ministre de la Culture, de l’Artisanat et de la Promotion des langues nationales (MCAPLN) : Galiou Soglo
  • 23. Ministre de l’Environnement et de la Protection de la nature : (MEPN) : Léon Comlan Ahossi
  • 24. Ministre de la Jeunesse, de la Micro Finance et de l’Emploi des Jeunes et des Femmes (MJMFEJF) : Reckya Madougou
  • 25. Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, de la Réforme foncière et de la Lutte contre l’érosion côtière (MUHRFLEC) : François Gbénoukpo Noudegbessi
  • 26. Garde des Sceaux, ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, porte–parole du gouvernement (GS/MJLDH/PPG) : Victor Topanou
  • 27. Ministre chargé des Relations avec les Institutions (MCRI) : Zakari Baba Body
  • 28. Ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Communication et aux Technologies de l’Information et de la Communication (MDCCTIC/RP) : Désiré Adadja
  • 29. Ministre délégué auprès du Président de la République, chargé des Transports terrestres, des Transports aériens et des Travaux publics (MDCTTATP/PR) : Nicaise Fagnon
  • 30. Ministre délégué auprès du Président de la République, chargé de l’Économie maritime, des Transports maritimes et des Réformes portuaires (MDCEMTMRP/PR) : Issa Badarou

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Bénin : composition du nouveau gouvernement soumis à l'avis de l'Assemblée nationale, ministère du Commerce de la République populaire de Chine.
  2. (fr) enfin, le remaniement ministériel. Le nouveau gouvernement de Yayi, Fraternité, 23 octobre 2008
  3. (fr) Bénin / Remaniement ministériel / 22/10/08 / Composition du nouveau gouvernement béninois, Organisation de la Presse Africaine
  4. Voir site du ministère [1].