Gouvernement Vervoort II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Vervoort.
Gouvernement Vervoort II
(nl) Regering-Vervoort II
Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale

Le paramètre en-tête est obligatoire.

Ministre-Président Rudi Vervoort
Formation
Durée 4 ans, 4 mois et 26 jours
Composition initiale
Partis politiques PS-cdH-DéFI-CD&V-Open VLD-Sp.a
Représentation
Parlement
50 / 89

Le Gouvernement Vervoort II est le nom du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale formé par une coalition de six partis : le PS, le cdH et DéFI (ex-FDF), du côté francophone, le CD&V, l'Open VLD et de Sp.a, côté néerlandophone.

Ce gouvernement a été institué le et succède au Gouvernement Vervoort I, à la suite des élections régionales belges de 2014[1].

Formation du gouvernement[modifier | modifier le code]

À la suite des élections régionales du 25 mai 2014, marquées principalement par une chute d'Ecolo et par une progression du FDF, le Parti socialiste, du côté francophone, et l'Open VLD, du côté néerlandophones, vainqueurs dans leur communauté à Bruxelles, prennent l'initiative de former une majorité. Guy Vanhengel, chef de file de l'Open VLD dans la capitale est chargé de former une coalition du côté néerlandophone, dès le 27 mai [2]. Côté francophone, Laurette Onkelinx, présidente de fédération bruxelloise du PS entame ses consultations le 30 mai[3]. Le 5 juin, les deux formateurs annoncent les partis qui négocieront un accord de gouvernement : le PS, le cdH et le FDF, côté francophone[4], et l'Open VLD, le sp.a et le CD&V, du côté néerlandophone[5]. Le FDF n'ayant pas voté la dernière réforme de l'État, l'Open VLD et le CD&V demandent des garanties de la part des fédéralistes francophones[6], qui seront bien vite données[7]. Les négociations entre les 6 partis, menées par Laurette Onkelinx, débouchent sur un accord de gouvernement, le 14 juillet[8].

Composition du Gouvernement[9][modifier | modifier le code]

Le gouvernement est composé, comme le prévoit la constitution, de 2 ministres francophones et de 2 ministres néerlandophones, en plus du Ministre-Président. Le gouvernement est paritaire, il compte 4 hommes et 4 femmes. Quatre des 6 partis ont décidé de nommer ministre leur tête de liste à la région bruxelloise, à l'exception du cdH et du CD&V, qui ont nommé des ministres qui se présentaient à un autre niveau de pouvoir (Céline Frémault se présentait à la Chambre de représentants et Bianca Debaets se présentait au Parlement flamand)[10].

Image Titulaire Poste Parti
Rudi Vervoort 2015.jpg Rudi Vervoort Ministre-Président, chargé des Pouvoirs locaux, du Développement territorial, de la Politique de la Ville, des Monuments et Sites, des Affaires étudiantes, du Tourisme, de la Fonction publique, de la Recherche scientifique et de la Propreté publique

À la CoCoF : la Cohésion sociale et le Tourisme.

PS
GuyVanhengel2010.jpg Guy Vanhengel Ministre des Finances, du Budget, des Relations extérieures et de la Coopération au Développement Open Vld
Didier Gosuin Ministre de l'Emploi, de l'Économie, de la Lutte contre l'Incendie et l'Aide médicale urgente DéFI
Pascalsmet.jpg Pascal Smet Ministre de la Mobilité et des Travaux publics sp.a
Céline Fremault 2012.jpg Céline Fremault Ministre du Logement, de la Qualité de vie, de l’Environnement et de l'Énergie cdH
Fadila Laanan.png Fadila Laanan Secrétaire d'État à la Collecte et au Traitement des déchets, à la Recherche scientifique, aux Infrastructures sportives communales et à la Fonction publique

À la CoCoF : Ministre-présidente, chargée de l'Enseignement, du Transport scolaire, des Crèches, du Sport, de la Culture et du Budget

PS
Cécile Jodogne portrait campagne électorale 2014.jpg Cécile Jodogne Secrétaire d'État au Commerce extérieur, à la Lutte contre l'incendie et l'Aide médicale urgente DéFI
Bianca Debaets.jpg Bianca Debaets Secrétaire d'État à la Coopération au développement, à la Sécurité routière, à l'Informatique régionale et communale et à la Transition numérique, à l'Égalité des Chances et au Bien-être animal CD&V

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les ministres bruxellois ont prêté serment devant le parlement. in La Libre.be, 20 juillet 2014
  2. Guy Vanhengel travaille à une coalition. In brussel nieuws.be, 26 mai 2014.
  3. Formation Bruxelles: Onkelinx entame ses consultations pour constituer un gouvernement bruxellois. In LaCapitale.be, 30 mai 2014
  4. PS et cdH veulent gouverner à deux en Wallonie et avec le FDF à Bruxelles. in RTBF.be Info, 5 juin 2014
  5. Open Vld annonce l'ouverture de négociations à Bruxelles avec le sp.a et le CD&V. In Sudinfo.be, 5 juin 2014
  6. Bruxelles: Onkelinx évoque des garanties pour l'Open Vld et au CD&V. In RTBF.be Info, 6 juin 2014.
  7. Formation à Bruxelles : les partis flamands acceptent les FDF, les négociations commencent. In RTL Info.be, 11 juin 2014.
  8. Bruxelles : la majorité confirme un accord de gouvernement ambitieux. In RTBF.be Info, 14 juillet 2014.
  9. « Le Gouvernement régional », CIRB-CIBG (consulté le 22 juillet 2014)
  10. Listes des candidats et statistiques. Sur le site du SPF Intérieur

Articles connexes[modifier | modifier le code]