Gouvernement Topolánek I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Topolánek I
(cs) První vláda Mirka Topolánka
République tchèque
Mirek Topolánek, en juin 2008.
Mirek Topolánek, en .

Président de la République Václav Klaus
Président du gouvernement Mirek Topolánek
Élection 2 et 3 juin 2006
Législature 5e
Formation
Fin
Durée 127 jours
Composition initiale
Parti(s) ODS
Ministres 14
Femmes 2
Hommes 12
Représentation
Chambre des députés
81 / 200

Le gouvernement Topolánek I (en tchèque : První vláda Mirka Topolánka) est le gouvernement de la République tchèque entre le et , durant la cinquième législature de la Chambre des députés.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau président du gouvernement libéral Mirek Topolánek, ce gouvernement est constitué et soutenu par le seul Parti démocratique civique (ODS). Seul, il dispose de 81 députés sur 200, soit 40,5 % des sièges de la Chambre des députés.

Il est formé à la suite des élections législatives des 2 et 3 juin 2006. Il succède donc au gouvernement du social-démocrate Jiří Paroubek, constitué et soutenu par une coalition entre le Parti social-démocrate tchèque (ČSSD), l'Union chrétienne démocrate - Parti populaire tchécoslovaque (KDU-ČSL) et l'Union de la liberté-Union démocratique (US-DEU).

À la suite du scrutin parlementaire, la Chambre se trouve sans majorité, à l'exception d'une hypothétique « grande coalition » entre l'ODS et le ČSSD que les deux partis refusent. Le , le président du gouvernement Paroubek remet officiellement sa démission au président de la République Václav Klaus, qui attend le pour désigner Topolánek à sa succession.

Ayant formé un gouvernement minoritaire, il se présente devant la Chambre des députés le afin de se soumettre au vote de confiance. L'investiture lui est refusée par 99 voix contre et 96 voix pour, la majorité absolue des 195 suffrages exprimés se révélant nécessaire. Il remet donc sa démission au chef de l'État le mais se voit charger d'expédier les affaires courantes.

Finalement, à la suite de défections dans le camp social-démocrate, Klaus renouvelle Topolánek dans ses fonctions. Ce dernier constitue alors son second gouvernement en formant une coalition avec la KDU-ČSL et le Parti vert (SZ), qui entre en fonction le et remporte le vote de confiance dix jours plus tard.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (4 septembre 2006)[modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaire Parti
Président du gouvernement Mirek Topolánek ODS
Vice-président du gouvernement
Ministre du Travail et des Affaires sociales
Petr Nečas ODS
Ministre des Affaires étrangères Alexandr Vondra Sans
Ministre de la Défense Jiří Šedivý Sans
Ministre des Finances Vlastimil Tlustý ODS
Ministre de l'Intérieur
Ministre de l'Informatique
Ivan Langer ODS
Ministre de l'Environnement Petr Kalaš Sans
Ministre du Développement régional Petr Gandalovič ODS
Ministre de l'Industrie et du Commerce Martin Říman ODS
Ministre des Transports Aleš Řebíček ODS
Ministre de l'Agriculture Milena Vicenová Sans
Ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports Miroslava Kopicová Sans
Ministre de la Culture Martin Štěpánek Sans
Ministre de la Santé Tomáš Julínek ODS
Ministre de la Justice
Président du Conseil législatif
Jiří Pospíšil ODS

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]