Gouvernement de la législature constituante (Espagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement Suárez (1))
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement de la législature constituante
(es) Gobierno de la Legislatura Constituyente
Royaume d'Espagne
Adolfo Suárez, en septembre 1981.
Adolfo Suárez, en septembre 1981.

Roi Juan Carlos Ier
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Élection 15 juin 1977
Législature Constituante
Formation
Fin
Durée 1 an, 274 jours
Composition initiale
Parti(s) UCD
Ministres 19
Femmes 0
Hommes 19
Moyenne d'âge 45 ans et 2 mois
Représentation
Congrès des députés
166 / 350
Sénat
113 / 248

Précédent Suárez I Coat of Arms of Spain (1977-1981).svg Suárez III Suivant

Le gouvernement de la législature constituante espagnole (en espagnol : Gobierno de la Legislatura Constituyente) est le gouvernement du Royaume d'Espagne entre le et le , durant la législature constituante des Cortes Generales.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du gouvernement social-libéral sortant Adolfo Suárez, ce gouvernement est constitué de la seule Union du centre démocratique (UCD). Seule, elle dispose de 166 députés sur 350, soit 47,4 % des sièges du Congrès des députés, et de 113 sénateurs sur 248, soit 45,6 % des sièges du Sénat. Il bénéficie de l'appui ponctuel du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et/ou de l'Alliance populaire (AP).

Il est formé à la suite des élections constituantes du 15 juin 1977 et succède au second gouvernement pré-constitutionnel, déjà dirigé par Suárez et constitué un an plus tôt jour pour jour. Du fait des débuts de la transition démocratique, ce précédent exécutif n'était soutenu par aucune formation politique et reposait encore sur les anciennes structures héritées du franquisme. Toutefois, par la loi pour la réforme politique de , l'Espagne entame sa transformation en un régime parlementaire démocratique.

Au cours de ce scrutin, l'UCD émerge comme première force politique du pays avec 6 310 700 suffrages, soit 938 900 voix de plus que le PSOE. En plus de ses 166 sièges de députés, la coalition centriste remporte 106 mandats directs de sénateurs.

Suárez, qui n'est pas investi par le Congrès des députés du fait de l'absence de mécanisme institutionnel spécifique, forme un exécutif de dix-neuf membres, dont cinq indépendants. Le ministère de la Défense est notamment créé, par fusion des ministères de l'Armée de terre, de la Marine et de l'Armée de l'air, et confié lieutenant-général Manuel Gutiérrez Mellado, maintenu en outre en tant que premier vice-président. Les ministres des Affaires étrangères Marcelino Oreja, de la Justice Landelino Lavilla, de l'Intérieur Rodolfo Martín Villa sont reconduits et deux postes de ministre adjoint au président sont par ailleurs mis en place.

Un remaniement ministériel est organisé le , affectant cinq départements, dont quatre ministères de second plan. À cette occasion, le numéro deux patronat Agustín Rodríguez Sahagún intègre l'exécutif comme ministre de l'Industrie. Après ces changements, Gutiérrez Mellado est le seul indépendant du cabinet. Le troisième vice-président Fernando Abril Martorell voit son poste supprimé, tandis qu'il devient second vice-président et ministre de l'Économie.

Le , le Congrès des députés vote le texte de la nouvelle Constitution, qui crée une monarchie constitutionnelle parlementaire dans un État unitaire fortement décentralisé, par 325 voix pour, 6 contre et 14 abstentions. Peu après, le Sénat l'approuve par 226 pour, 5 contre et 8 abstentions.

Les Espagnols approuvent le texte lors du référendum 6 décembre, par 88,5 % de « oui » sur 67,1 % de votants. La Constitution entre en vigueur le 39 décembre suivant. La mission des Cortes étant ainsi achevée, le gouvernement convoque le les élections générales du 1er mars 1979. L'UCD y remporte une nouvelle majorité relative et peut former le gouvernement de la Ire législature.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (5 juillet 1977)[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changés d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Adolfo Suárez González UCD
Premier vice-président du gouvernement, chargé des Affaires de la défense
Ministre de la Défense
Manuel Gutiérrez Mellado Sans
Deuxième vice-président du gouvernement, chargé de la Politique économique
Ministre de l'Économie
Enrique Fuentes Quintana Sans
Troisième vice-président du gouvernement Fernando Abril Martorell UCD
Ministre des Affaires étrangères Marcelino Oreja Aguirre UCD
Ministre de la Justice Landelino Lavilla Alsina UCD
Ministre des Finances Francisco José Fernández Ordóñez UCD
Ministre de l'Intérieur Rodolfo Martín Villa UCD
Ministre des Travaux publics et de l'Urbanisme Joaquín Garrigues Walker UCD
Ministre de l'Éducation et de la Science Íñigo Cavero Lataillade UCD
Ministre du Travail Manuel Jiménez de Parga y Cabrera UCD
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Alberto Oliart Saussol Sans
Ministre de l'Agriculture José Enrique Martínez Genique Sans
Ministre du Commerce et du Tourisme Juan Antonio García Díez UCD
Ministre de la Présidence José Manuel Otero Novas UCD
Ministre des Transports et des Communications José Lladó Fernández-Urrutia Sans
Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale Enrique Sánchez de León Pérez UCD
Ministre de la Culture et du Bien-être
Ministre de la Culture (27/07/1977)
Pío Cabanillas Gallas UCD
Ministre adjoint pour les Régions Manuel Francisco Clavero Arévalo UCD
Ministre adjoint pour les Relations avec les Cortes Generales Ignacio Camuñas Solís (jusqu'au 29/09/1977) UCD
Ministre pour les Relations avec les Communautés européennes Leopoldo Calvo-Sotelo y Bustelo (à partir du 10/02/1978) UCD

Remaniement du 25 février 1978[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changés d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Adolfo Suárez González UCD
Premier vice-président du gouvernement, chargé des Affaires de la défense
Ministre de la Défense
Manuel Gutiérrez Mellado Sans
Deuxième vice-président du gouvernement, chargé de la Politique économique
Ministre de l'Économie
Fernando Abril Martorell UCD
Ministre des Affaires étrangères Marcelino Oreja Aguirre UCD
Ministre de la Justice Landelino Lavilla Alsina UCD
Ministre des Finances Francisco José Fernández Ordóñez UCD
Ministre de l'Intérieur Rodolfo Martín Villa UCD
Ministre des Travaux publics et de l'Urbanisme Joaquín Garrigues Walker UCD
Ministre de l'Éducation et de la Science Íñigo Cavero Lataillade UCD
Ministre du Travail Rafael Calvo Ortega UCD
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Agustín Rodríguez Sahagún UCD
Ministre de l'Agriculture Jaime Lamo de Espinosa y Michels de Champourcin UCD
Ministre du Commerce et du Tourisme Juan Antonio García Díez UCD
Ministre de la Présidence José Manuel Otero Novas UCD
Ministre des Transports et des Communications Salvador Sánchez-Terán Hernández UCD
Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale Enrique Sánchez de León Pérez UCD
Ministre de la Culture Pío Cabanillas Gallas UCD
Ministre adjoint pour les Régions Manuel Francisco Clavero Arévalo UCD
Ministre pour les Relations avec les Communautés européennes Leopoldo Calvo-Sotelo y Bustelo UCD

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]