Gouvernement Demotte III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Demotte.

Le gouvernement Rudy Demotte III est un gouvernement de la Communauté française de Belgique bipartite composé de socialistes (PS) et de démocrates-humanistes (cdH).

Ce gouvernement a pris le relais du Gouvernement Demotte II au , après les élections régionale du 25 mai 2014.

Composition[modifier | modifier le code]

Image Titulaire Poste Parti
Rudy demotte.jpg Rudy Demotte Ministre-président, chargé de l'Egalité des chances et des Droits des femmes PS
Alda Greoli.jpg Alda Greoli Vice-présidente, ministre de la Culture, de l'Enfance et de l'Education permanente cdH
Jean Claude Marcourt.jpg Jean-Claude Marcourt Vice-président, ministre de l'Enseignement supérieur, de l'Enseignement de Promotion sociale et à la Recherche et aux Médias PS
Rachid Madrane, 2013.jpg Rachid Madrane Ministre de la Jeunesse, de l'Aide à la jeunesse, des sports, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles PS
Marie-Martine Schyns Ministre de l'éducation cdH
Flahaut 010618-D-2987S-093 screen.jpg André Flahaut Ministre du Budget, à la Fonction publique et à la Simplification administrative PS

Démissions en cours de législature[modifier | modifier le code]

  • Joëlle Milquet, vice-présidente et ministre de l'Éducation, de la Petite Enfance, des Crèches et de la Culture, a démissionné le 11 avril 2016[1]. Le 18 avril 2016, elle est remplacée par Marie-Martine Schyns à l'Éducation et par Alda Greoli à la Culture et à la Petite Enfance[2],[3].
  • René Collin, Ministre des Sports, a démissionné le 18 avril 2016[4]. Ses compétences sont reprises par Rachid Madrane[5].
  • Isabelle Simonis, Ministre de l'Enseignement de Promotion sociale, de la Jeunesse, des Droits des femmes et de l'Égalité des chances a démissionné le 3 décembre 2018. Ses compétences sont reprises par Rachid Madrane (Jeunesse), Jean-Claude Marcourt (Enseignement de Promotion social) et Rudy Demotte (Égalité des chances et Droits des femmes)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]