Gouvernement Aznar II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement Aznar (2))
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Aznar II
(es) Segundo Gobierno de José María Aznar
Royaume d'Espagne
José María Aznar, en 2002.
José María Aznar, en .

Roi Juan Carlos Ier
Président du gouvernement José María Aznar
Élection
Législature VIIe
Formation
Fin
Durée 3 ans, 355 jours
Composition initiale
Parti(s) PP
Ministres 16
Femmes 3
Hommes 13
Moyenne d'âge 47 ans et 2 mois
Représentation
Congrès des députés
183 / 350
Sénat
150 / 259

Le gouvernement Aznar II (en espagnol : Segundo Gobierno de José María Aznar) est le gouvernement du Royaume d'Espagne entre le et le , durant la septième législature des Cortes Generales

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du gouvernement conservateur sortant José María Aznar, ce gouvernement est constitué par le Parti populaire (PP). Seul, il dispose de 183 députés sur 350, soit 52,3 % des sièges du Congrès des députés, et 150 sénateurs sur 259, soit 57,9 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales du .

Il succède donc au gouvernement Aznar I, constitué par le seul PP, soutenu par Convergence et Union (CiU), le Parti nationaliste basque (EAJ/PNV) et la Coalition canarienne (CC).

Au cours du scrutin, le PP gagne 605 100 voix favorables, ce qui lui permet de progresser de 23 députés et 15 sénateurs élus directement. Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), première force de l'opposition, allié au Parti des socialistes de Catalogne (PSC) et au Parti démocratique de la nouvelle gauche (PDNI), est le premier grand perdant de ces élections, puisqu'il abandonne 1 506 900 suffrages, soit un recul de 16 sièges de députés et 21 mandats directs de sénateurs. Le secrétaire général du PSOE Joaquín Almunia annonce alors sa démission. De même, la Gauche unie (IU) perd 1 376 700 suffrages et 13 de ses 21 députés. En nombre de sièges au Congrès, la troisième place revient en effet à CiU, qui engrange 16 élus au Congrès et devient la première force nationaliste régionale à occuper la troisième position dans l'arc parlementaire.

Le , Aznar est investi par 202 voix pour et 148 voix contre, ayant bénéficié du soutien de CiU et de la CC, tandis que l'EAJ/PNV a cette fois-ci choisi de se placer dans l'opposition. Il forme ensuite un gouvernement de 16 ministres, dont trois femmes et quatre indépendants. Le ministère de l'Économie et des Finances est scindé en deux, le ministre de l'Économie Rodrigo Rato conservant le rang de second vice-président, le ministère de l'Industrie est lui aussi divisé entre celui de l'Économie et le tout nouveau ministère de la Science et de la Technologie, et un poste de ministre sans portefeuille est créé pour le porte-parole du gouvernement. Le ministre de l'Éducation Mariano Rajoy devient le numéro deux du cabinet en tant que premier vice-président et ministre de la Présidence, tandis que le président du Congrès entre et Federico Trillo est désigné ministre de la Défense. Francisco Álvarez-Cascos passe au second plan, alors que Rafael Arias-Salgado et Isabel Tocino quittent leurs fonctions ministérielles.

Aznar procède à un ample remaniement ministériel le , trois semaines après une importante grève générale et à moins de deux ans des élections générales auxquelles il ne sera pas candidat. Rajoy, devenu ministre de l'Intérieur en , retrouve le ministère de la Présidence et y ajoute les fonctions de porte-parole. Le président de la Généralité valencienne Eduardo Zaplana est désigné ministre du Travail, et le secrétaire général du PP Javier Arenas revient au sein de l'exécutif en tant que ministre des Administrations publiques. Le ministre des Affaires étrangères Josep Piqué passe au portefeuille de la Science et laisse sa place à Ana Palacio, première femme à diriger la diplomatie espagnole.

Un ajustement ministériel est également réalisé le , à la suite de la désignation de Mariano Rajoy comme candidat à la présidence du gouvernement et secrétaire général du PP, et de l'investiture de Piqué comme chef de file du PP aux élections autonomiques en Catalogne. Rodrigo Rato devient alors premier vice-président, Arenas ministre de la Présidence, et Zaplana porte-parole du cabinet.

Lors des élections parlementaires du , le PP est devancé par le PSOE et le PSC, qui n'emportent qu'une majorité relative. Ayant négocié le ralliement des autres forces de gauche, José Luis Rodríguez Zapatero est investi à la tête de l'exécutif et forme son premier gouvernement.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José María Aznar López PP
Premier vice-président du gouvernement
Ministre de la Présidence
Mariano Rajoy Brey PP
Second vice-président du gouvernement pour les Affaires économiques
Ministre de l'Économie
Rodrigo de Rato y Figaredo PP
Ministre des Affaires étrangères Josep Piqué i Camps Sans
Ministre de la Justice Ángel Jesús Acebes Paniagua PP
Ministre de la Défense Federico Trillo-Figueroa Martínez-Conde PP
Ministre des Finances Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Jaime Mayor Oreja PP
Ministre de l'Équipement Francisco Álvarez-Cascos Fernández PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports Pilar del Castillo Vera Sans
Ministre du Travail et des Affaires sociales Juan Carlos Aparicio Pérez PP
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Miguel Arias Cañete PP
Ministre des Administrations publiques Jesús María Posada Moreno PP
Ministre de la Santé et de la Consommation Celia Villalobos Talero PP
Ministre de l'Environnement Jaume Matas i Palou PP
Ministre de la Science et de la Technologie Anna María Birulés i Bertrán Sans
Ministre porte-parole du gouvernement Pío Cabanillas Alonso Sans

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José María Aznar López PP
Premier vice-président du gouvernement
Ministre de l'Intérieur
Mariano Rajoy Brey PP
Second vice-président du gouvernement pour les Affaires économiques
Ministre de l'Économie
Rodrigo de Rato y Figaredo PP
Ministre des Affaires étrangères Josep Piqué i Camps Sans
Ministre de la Justice Ángel Jesús Acebes Paniagua PP
Ministre de la Défense Federico Trillo-Figueroa Martínez-Conde PP
Ministre des Finances Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Jaime Mayor Oreja PP
Ministre de l'Équipement Francisco Álvarez-Cascos Fernández PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports Pilar del Castillo Vera Sans
Ministre du Travail et des Affaires sociales Juan Carlos Aparicio Pérez PP
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Miguel Arias Cañete PP
Ministre de la Présidence Juan José Lucas Giménez PP
Ministre des Administrations publiques Jesús María Posada Moreno PP
Ministre de la Santé et de la Consommation Celia Villalobos Talero PP
Ministre de l'Environnement Jaume Matas i Palou PP
Ministre de la Science et de la Technologie Anna María Birulés i Bertrán Sans
Ministre porte-parole du gouvernement Pío Cabanillas Alonso Sans

Remaniement du [modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José María Aznar López PP
Premier vice-président du gouvernement
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
Mariano Rajoy Brey PP
Second vice-président du gouvernement pour les Affaires économiques
Ministre de l'Économie
Rodrigo de Rato y Figaredo PP
Ministre des Affaires étrangères Ana Isabel de Palacio y del Valle Lersundi PP
Ministre de la Justice José María Michavila Núñez PP
Ministre de la Défense Federico Trillo-Figueroa Martínez-Conde PP
Ministre des Finances Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Ángel Jesús Acebes Paniagua PP
Ministre de l'Équipement Francisco Álvarez-Cascos Fernández PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports Pilar del Castillo Vera PP
Ministre du Travail et des Affaires sociales Eduardo Andrés Julio Zaplana Hernández-Soro PP
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Miguel Arias Cañete PP
Ministre des Administrations publiques Francisco Javier Arenas Bocanegra PP
Ministre de la Santé et de la Consommation Ana María Pastor Julián PP
Ministre de l'Environnement Jaume Matas i Palou (jusqu'au 28/02/2003)
María Elvira Rodríguez Herrer
PP
Ministre de la Science et de la Technologie Josep Piqué i Camps Sans

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du gouvernement José María Aznar López PP
Premier vice-président du gouvernement
Ministre de l'Économie
Rodrigo de Rato y Figaredo PP
Second vice-président du gouvernement
Ministre de la Présidence
Francisco Javier Arenas Bocanegra PP
Ministre des Affaires étrangères Ana Isabel de Palacio y del Valle Lersundi PP
Ministre de la Justice José María Michavila Núñez PP
Ministre de la Défense Federico Trillo-Figueroa Martínez-Conde PP
Ministre des Finances Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Ángel Jesús Acebes Paniagua PP
Ministre de l'Équipement Francisco Álvarez-Cascos Fernández PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports Pilar del Castillo Vera PP
Ministre du Travail et des Affaires sociales
Porte-parole du gouvernement
Eduardo Andrés Julio Zaplana Hernández-Soro PP
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Miguel Arias Cañete PP
Ministre des Administrations publiques Julia García-Valdecasas Salgado PP
Ministre de la Santé et de la Consommation Ana María Pastor Julián PP
Ministre de l'Environnement María Elvira Rodríguez Herrer PP
Ministre de la Science et de la Technologie Juan Costa Climent PP

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]