Gouvernail d'étambot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (septembre 2015).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Système d'articulation d'un gouvernail d'étambot d'un navire de la Renaissance.
Le gouvernail d'étambot est un safran articulé. On le voit ici en appui sur une crapaudine.

Le gouvernail d'étambot, fixé à l'arrière d'un navire par des charnières, donnait un meilleur contrôle sur sa direction et réduisait l'espace nécessaire aux manœuvres tournantes.

Le gouvernail d'étambot est apparu en Europe du Nord au début du XIIe siècle[1] sur les cogues.

Le gouvernail d'étambot est fixé à la poupe, l'arrière de la coque.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Référence : Lawrence V. Mott, The Development of the Rudder, A.D. 100-1600: A Technological Tale, Thesis May 1991, Texas A&M University (p. 83-84)

Voir aussi[modifier | modifier le code]