Goule de Foussoubie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goule de Foussoubie
Image illustrative de l'article Goule de Foussoubie
Entrée de la goule
Coordonnées 44° 21′ 26″ nord, 4° 22′ 52″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ardèche Ardèche
Localité voisine Vagnas

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Goule de Foussoubie

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Goule de Foussoubie

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

(Voir situation sur carte : Ardèche)
Goule de Foussoubie

La goule de Foussoubie est l'entrée principale d'un réseau karstique situé sur les communes de Vagnas, Labastide-de-Virac et Salavas, en Ardèche. Le réseau développe plus de 23 km de galeries pour une dénivellation de 138 m[1].

Localisation et fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'entrée de la goule, située à 1,5 km au nord-ouest de Labastide-de-Virac, absorbe les eaux de ruissellement d'une zone de dépression d'environ 5 km2 située sur les communes de Vagnas, Labastide-de-Virac et Salavas et les rejette dans l'Ardèche par un évent situé 800 m en amont du Pont d'Arc, à 3,4 km à vol d'oiseau de l'entrée[2].

Karst local[modifier | modifier le code]

Ce karst est de type méditerranéen, creusé dans les calcaires ou les dolomies, de formation ancienne et caractérisé par des phénomènes de dissolution plutôt lents. La faune associée est remarquable et dans certains cas unique : on y trouve un crustacé dépigmenté connu ici dans seulement deux grottes dont celle de la Dragonnière de Labastide ; un Amphipode endémique connu seulement à la grotte du Colombier ; et des espèces endémiques du sud-est du Massif Central, dont un coléoptère inféodé au milieu souterrain superficiel dans les zones spécialement humides[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Les explorations de ce réseau ont mobilisé un grand nombre de spéléologues depuis le XVIIIe siècle[4].

Du 3 au , un accident lié à une crue d'orage a causé la disparition des spéléologues Jean Dupont et Bernard Raffy. En leur hommage, un gouffre de Samoëns a été baptisé Gouffre Jean-Bernard par les spéléologues du groupe lyonnais Vulcain auquel ils appartenaient[5].

Les crues[modifier | modifier le code]

Les crues de la goule de Foussoubie sont redoutables comme l'attestent les photos prises le 17 novembre 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grandes cavités », sur comité départemental de spéléologie de l'Ardèche (consulté le 19 avril 2017).
  2. [PDF]« Foussoubie,coupe projetée et surface », sur plongeesout (consulté le 19 avril 2017).
  3. « Ensemble fonctionnel forme par l’Ardèche et ses affluents (Ligne, Baume, Drobie, Chassezac…) » - 820002843. Fiche ZNIEFF Natura 2000.
  4. Patrick Le Roux, « Système Goule / Évent de Foussoubie (Ardèche - France) - Historique résumé des explorations », sur foussoubie.fr, (consulté le 18 avril 2017)
  5. Joël Audran, « Il y a cinquante ans, le drame de Foussoubie », sur ledauphine.com, (consulté le 18 avril 2017)
  6. Baudouin Lismonde et Abdallah Lagmani, « Les vagues d'érosion », Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique, vol. 10,‎ , p. 33-38 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • foussoubie.fr site mis en ligne le 23.02.2013, dédié à cette cavité ardéchoise.
  • plongeesout.com : Système Goule / Event de Foussoubie