Goudron de Norvège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le goudron de Norvège, aussi appelé goudron de Stockholm (Stockholm tar), goudron de pin, goudron officinal, goudron végétal ou poix liquide, est un produit visqueux et collant de couleur noire, obtenu par carbonisation du pin à l'abri de l'air (une pyrolyse) puis distillation.

Il dégage une forte odeur et met un certain temps à sécher.

Usages courants[modifier | modifier le code]

Maison goudronnée, Maihaugen folk museum, Lillehammer, Norvège
  • pour le cheval et l'âne : il sert à l'entretien du sabot, par applications sur la sole et la fourchette, en évitant le pourrissement en milieu humide, grâce à ses propriétés asséchantes et antiseptiques[1],
  • en remplacement des peintures de protection du bois notamment en Scandinavie.

Autres usages[modifier | modifier le code]

De nombreux autres usages existent :

Histoire[modifier | modifier le code]

Les archéologues ont trouvé des preuves que le goudron végétal était produit déjà vers l'an 200 au temps des romains en Suède[2]

Le goudron de Norvège était le principal ingrédient de l'eau de goudron, obtenue par macération.

La substance était également utilisée pour aider à cicatriser par enduit les plaies de taille des arbres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Leveillard, « Cheval magazine hors-série santé : Des pieds sous haute surveillance », Cheval magazine, Prest edit SAS, no 19 « Le guide de la santé du cheval »,‎ , p. 18-19
  2. Björn Hjulström, Sven Isaksson et Andreas Hennius, Organic geochemical evidence for pine tar production in middle Eastern Sweden during the Roman Iron Age, in: Journal of Archaeological Science 33 (2006) p. 283-294

Voir aussi[modifier | modifier le code]