Gottlieben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottlieben
Blason de Gottlieben
Héraldique
Vue du château de Gottlieben
Vue du château de Gottlieben
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Thurgovie
District Kreuzlingen
Communes limitrophes
(voir carte)
Constance, Ermatingen, Reichenau, Tägerwilen
Code postal 8272
N° OFS 4651
Démographie
Gentilé Gottlieber
Population 309 hab. (31 décembre 2009)
Densité 936 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 00″ N 9° 08′ 00″ E / 47.666666, 9.13332247° 40′ 00″ Nord 9° 08′ 00″ Est / 47.666666, 9.133322  
Altitude 399 m
Superficie 33 ha = 0,33 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Thurgovie

Voir sur la carte administrative du Canton de Thurgovie
City locator 14.svg
Gottlieben

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Gottlieben

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Gottlieben
Liens
Site web www.gottlieben.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Gottlieben est une commune suisse du canton de Thurgovie, située dans le district de Kreuzlingen.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gottlieben est l’une des plus petites communes de Suisse. Elle se situe sur le Seerhein, le bras du Rhin qui relie le lac de Constance à l’Untersee, à 4 km à vol d’oiseau de Kreuzlingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bourg fut fortifié par l’évêque Eberhard von Waldburg en 1251. Il acquit le droit de marché à la fin du XVIIe siècle.

Pendant le Concile de Constance, en 1415, le réformateur tchèque Jan Hus et l’antipape Jean XXIII, déposés par l’Église, croupirent dans les oubliettes du château.

De 1798 à 1874, Gottlieben fut le chef-lieu de district. Depuis 1874, ce rôle est dévolu à Kreuzlingen.

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité de la commune est le tourisme. Le lieu est en outre connu pour ses Gottlieber Hüppen, douceurs fourrées au praliné ou au nougat.

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Château construit en 1251

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 1er septembre 2010).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :