Gottfried Galston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gottfried Galston
Nicola Perscheid - Gottfried Galston2.jpg

Gottfried Galston (photo de Nicola Perscheid).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Saint-LouisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gottfried Galston (Vienne-Saint-Louis) est un pianiste, compositeur, professeur et écrivain sur la musique autrichien d'origine juive[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gottfried Galston étudie de 1892 à 1898, au Conservatoire de musique de la Société des amis de la musique à Vienne. De 1899 à 1900, il est l'élève en composition de Salomon Jadassohn à Leipzig et étudie ensuite quatre années le piano auprès de Theodor Leschetizky à Vienne. Dès 1900, il effectue de nombreuses tournée avec succès, à travers l'Australie et l'Amérique. À partir de 1903, il vit à Berlin, où il travaille jusqu'en 1905, en tant que professeur au Conservatoire Stern. De 1910 à 1918, il est marié avec la pianiste Sandra Droucker. Galston est l'ami et, par intermittence, assistant de Ferruccio Busoni. De 1910 à 1921, il vit à Planegg, près de Munich. Il poursuit ses nombreuses tournées internationales, notamment à La Haye (1909), à Paris (1911), à Odessa (1912) et de nouveau à Paris et à New York. En 1921, il s'installe à Berlin. En 1927, il est nommé professeur de piano au Saint-Louis Institute of Music.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Livre d'études : Bach, Beethoven, Chopin, Liszt, Brahms [d'après le] Cycle de 5 Piano Soirs 1907/1908 à Londres, Paris, Amsterdam, Berlin et Vienne. Berlin, Cassirer, 1910 Lire en ligne.
  • Livre d'études 1. J. S. Bach. Munich: O. Halbreiter, Musikverl., 2. éd. 1921.
  • Livre d'études 2. L. v. Beethoven. Munich: O. Halbreiter, Musikverl., 2. éd. 1921.
  • Livre d'études 3. Fr. Chopin. Munich: O. Halbreiter, Musikverl., 2. éd. 1921.
  • Livre d'études 4. Franz Liszt. Munich: O. Halbreiter, Musikverl., 2. éd. 1921.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilhelm Spemann, Spemanns goldenes Buch der Musik. Berlin und Stuttgart: W. Spemann, 1916. p. 664 (OCLC 861565).
  • (en) The Progressive series teachers college announces that the master pianist Gottfried Galston of Berlin, Germany, has been added to its faculty.... St. Louis, 1927.
  • (de) Hans Heinz Stuckenschmidt, Galstons vierzig Münchener Konzerte. Schweizerische Musikzeitung, 109 (1969), p. 1-4.
  • (en) Pauline Shaw Bayne, The Gottfried Galston Music Collection and the Galston-Busoni Archive. Knoxville, University of Tennessee Library, 1978 (OCLC 4410732).
  • (de) Martina Weindel (éd.), Briefwechsel mit Gottfried Galston / Ferruccio Busoni. Mit Anm. und einem Vorw. éd. de Martina Weindel. Taschenbücher zur Musikwissenschaft 128. Wilhelmshaven, Noetzel, 1999. (ISBN 3-7959-0754-3).
  • (de) Martina Weindel (éd.), Kalendernotizen über Ferruccio Busoni. Gottfried Galston. Mit Anm. und einem Vorw. éd. von Martina Weindel. Taschenbücher zur Musikwissenschaft 144. Wilhelmshaven, Noetzel, 2000. (ISBN 3-7959-0792-6).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Gottfried Galston » (voir la liste des auteurs).

  1. Gdal Saleski: Famous Musicians of a Wandering Race: Biographical Sketches of Outstanding Figures of Jewish Origin in the Musical World.

Liens externes[modifier | modifier le code]