Gorre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gorre
Gorre
Le village de Gorre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Rochechouart
Intercommunalité Communauté de communes Ouest Limousin
Maire
Mandat
Patrice Chauvel
2020-2026
Code postal 87310
Code commune 87073
Démographie
Population
municipale
396 hab. (2018 en augmentation de 0,76 % par rapport à 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 29″ nord, 0° 59′ 01″ est
Altitude Min. 255 m
Max. 382 m
Superficie 16,17 km2
Élections
Départementales Canton de Rochechouart
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Gorre
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Gorre
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gorre
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gorre

Gorre (Gòra en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin.

Ses habitants sont au nombre de 395, ils sont appelés les Gorrois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Gorre en Haute-Vienne.

Commune du canton de Saint-Laurent-sur-Gorre, traversée par la rivière du même nom : la Gorre.

La commune de Gorre a une superficie de 16,2 km2. La plus grande ville la plus proche est Limoges, qui est située à 24 km au nord-est.


Communes limitrophes de Gorre
Saint-Laurent-sur-Gorre Séreilhac
Gorre
Champsac Pageas

Histoire[modifier | modifier le code]

Gorre était avant la Révolution une paroisse du Haut Limousin, dans l'archiprêtré de Nontron. Elle possédait une église du XIe siècle, surmontée d'un clocher carré de deux étages. Cette église jouxtait les bâtiments du château et a été démolie à la fin du XIXe siècle. Elle a été remplacée en 1892 par l'église actuelle, construite à un emplacement différent en contre-haut.

L'église de Gorre.

Gorre faisait partie de la vicomté de Rochechouart. Elle a eu pour seigneurs la famille de Saint-Laurent, puis la famille du Barry. Du XVIe siècle jusqu'à la Révolution, ses seigneurs furent des membres de la famille de Beaupoil de Saint-Aulaire, qui fit construire le château actuel au XVIIIe siècle.

Il existait sur cette paroisse un prieuré, au Mas-Buisson, qui dépendait de celui du Chalard. Il a été vendu comme bien national et démoli pendant la Révolution.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Gorre (Haute-Vienne).svg

Les armoiries de Gorre se blasonnent ainsi :

Parti d'argent et de gueules, à trois accouples d'azur bouclées et liées d'or, posées en pal et brochant sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1823 Jean Baptiste Dureycey    
1823 1824 Henry de Marsanges    
1824 1825 Jean Emmanuel Esmoingt de Lavaublanche    
  1871 Jean Baptiste Bernard Gillier    
1871 1902 Marie Eugène Emmanuel Esmoingt de Lavaublanche    
1902 1904 Martial Donet    
1904 1905 Marie Eugène Emmanuel Esmoingt de Lavaublanche    
1905   A. Boutaud-Lacombe    
    Hervé de Saint Meleuc    
avant 1988 ? Guy Bernard PS  
mars 2001 2008 Roger Gayot    
mars 2008 mars 2014 Richard Boissou [3]    
mars 2014 En cours Jean-Pierre Romain [4]   Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2018, la commune comptait 396 habitants[Note 1], en augmentation de 0,76 % par rapport à 2013 (Haute-Vienne : −0,71 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
796811775815846879852900898
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
912893892801821871930922938
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
908885875761652635592561502
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
468412372360350376379379398
2017 2018 - - - - - - -
401396-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Gorre.
  • Croix reliquaire de la Vraie Croix, provenant de l'abbaye de Grandmont : remarquable ouvrage d'orfèvrerie du XIIIe siècle incluant deux magnifiques intailles paléochrétiennes MH[Quoi ?].
  • Château de Gorre, XVIIIe siècle, construit par la famille de Beaupoil de Sainte-Aulaire.
  • Église Sainte-Croix[9], néo-gothique, construite en 1892 (arch. Vergez).
  • Château de Soumagnas, XVIIe siècle, construit par la famille de Brie.
  • Fontaine gallo-romaine de La Thiverie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Barbe de Teyfon (Benoît) dit de Brie de Teyfon, marquis de Théobon. Né à Gorre en 1725, capitaine au régiment d'Artois il participa à la guerre d'indépendance américaine. En 1773 il acquit le marquisat de Théobon, à Loubès-Bernac (Lot-et-Garonne)[10].
  • Beaupoil de Sainte-Aulaire (Martial-Louis de). Évêque de Poitiers de 1759 à 1791. Né à Gorre le , mort en émigration à Fribourg en 1798. Fils de Louis de Beaupoil de Sainte-Aulaire, seigneur de Gorre, et de Françoise Guingand de Saint-Mathieu. On lui attribue généralement la construction de l'actuel château de Gorre dans la 2e moitié du XVIIIe siècle[11].
  • Brie de Sousmagnac (Martial de). Vicaire général du diocèse d'Arles, réfugié à Gorre où il fut arrêté en 1793. Mort à Rochefort en 1794 et inhumé à l'île d'Aix, ses biens saisis comme biens nationaux furent vendus l'année suivante.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 8 avril 2011)
  2. « Les maires de la commune » (consulté le 8 avril 2011)
  3. Site officiel de la préfecture de Haute-Vienne - liste des maires (doc pdf)
  4. [1]
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  9. « église paroissiale de la Croix-Glorieuse », sur www.patrimoine-de-france.org (consulté le 8 avril 2011)
  10. Jean-François Camus, Généalogie de la famille Barbe, in "Les notaires, nos ancêtres", coll. Terre de nos ancêtres n°20, Amitiés Généalogiques du Limousin, Limoges, 2008.
  11. Pierre Fontaine de Resbecq, Deux personnalités du pays de Gorre ayant joué un rôle pendant la Révolution, in Bull. de la Soc. Archéologique et Historique du Limousin, 1913.