Goron (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goron.

Goron SAS est une entreprise patrimoniale qui officie dans le domaine des prestations de sécurité et de sûreté privée. Fondée en 1896, elle est l’une des plus anciennes entreprises françaises de sécurité privée.

Logo de la société Goron SA

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien lieutenant puis capitaine de réserve dans l’armée Française, Marie François Goron entre en 1881 au sein de la préfecture de police de Paris. Nommé commissaire en 1885, Il en prend la tête en 1886. Il se fera notamment connaître pour son intervention dans de nombreuses affaires criminelles, telles que la célèbre affaire Gouffé. À sa retraite en 1896, il ouvre un cabinet de police privée : Goron[1],[2],[3],[4].

Le cabinet est racheté en 1954 par Charles Chenevier[5], ancien sous-directeur des affaires criminelles à la sûreté nationale. Médiatisé grâce aux célèbres affaires Émile Buisson et Dominici, il fut à l’origine de la création du groupe de répression du banditisme[6]. Il est également l'auteur de deux œuvres relatives à l'univers judiciaire français: "La Grande Maison"[7] et "De la Combe aux Fées à Lurs"[8].

Sous la direction de Charles Chenevier, Goron devient une société de protection et de sécurité industrielle[6]. La société est restée depuis, la propriété exclusive de la famille Chenevier, dont les dirigeants successifs contribuèrent à étendre et diversifier l’offre.

Structure actuelle[modifier | modifier le code]

À ce jour, la société Goron compte 3.000 collaborateurs répartis sur toute la France et propose des prestations dans tous les domaines de la sécurité privée : surveillance-sécurité, technologies et systèmes, sûreté, protection rapprochée, formation et conseil.

La société développe sa croissance de manière interne en créant des filiales spécialisées, mais aussi de manière externe en rachetant des entreprises. Par exemple, en octobre 2016 Eric Chenevier procède au rachat de l’entreprise familiale Thiernoise RGPS, spécialisée dans le gardiennage et la surveillance[9].

La fondation Chenevier-Goron[modifier | modifier le code]

La fondation Chenevier-Goron a été créée en 2014 à l’initiative d’Eric Chenevier, PDG de la société Goron. Placée sous l’égide de la Fondation de France[10], elle a pour objectif la lutte contre toute forme d’exclusion. La Fondation soutient en France et à l’étranger différents organismes permettant l’accès à l’éducation, à la santé et à la culture.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice biographique Marie François Goron », Société française de l'histoire de la police,‎ (lire en ligne)
  2. « Historique du detective en France », sur www.cnsp.org Chambre nationale professionnelle des détectives privés français (consulté en janvier 2017)
  3. Christophe Deloire, Histoires secrètes des détectives privés, Jean-Claude Lattès, (lire en ligne)
  4. Dominique Kalifa, Célérité et discrétion: les détectives privés en France, de Vidocq à Burma, Paris bibliothèques éditions,
  5. « M. Charles Chenevier est mort », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  6. a et b Jacques Chancel, « Charles Chenevier, ancien sous-directeur de Police judiciaire », Radio France, série Radioscopie,‎ (lire en ligne)
  7. Charles Chenevier, La Grande Maison (lire en ligne)
  8. Charles. Chenevier, De la Combe aux Fées à Lurs: souvenirs et révélations, Flammarion, (lire en ligne)
  9. « Entreprise - La société thiernoise RGPS reprise par Goron », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  10. « Fondation Chenevier-Goron », sur www.fondationdefrance.org (consulté le 16 janvier 2017)