Gordon Granger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gordon Granger
Portrait
Portrait

Naissance
comté de Wayne
Décès (à 53 ans)
Santa Fé
Allégeance États-Unis d'Amérique
Union
Arme Cavalerie
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1845 – 1876
Conflits Guerre de Sécession
Commandement Bataille de Chickamauga

Gordon Granger était un officier de carrière de l'armée américaine et un général de l'Union pendant la guerre de Sécession. Il se distingua durant la bataille de Chickamauga.

Le début de sa vie et le Mexique[modifier | modifier le code]

Granger est né à Joy dans le comté de Wayne en 1822. Il fut diplômé de l'académie militaire de West Point en 1845[note 1]. Durant la guerre américano-mexicaine, il combattit dans l'armée de Winfield Scott. Ensuite, il servit sur la frontière ouest.

Le service pendant la Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Son premier combat pendant la Guerre de Sécession se termina par la défaite des forces de l'Union dans le Missouri en 1861 lors de la bataille de Wilson's Creek. Granger était alors commandant d'un régiment volontaire de cavalerie. Il fut promu brigadier général des soldats volontaires le et commanda la division de Cavalerie dans l'Armée du Mississippi pendant la bataille d'Island Number Ten près de New Madrid et la première bataille de Corinth. Il fut promu général de division dans le régiment des soldats volontaires le et prit les commandes de l'Armée du Kentucky. Il conduisit des opérations de cavalerie dans le centre du Tennessee avant de devenir commandant de l'Armée de Cumberland qui s'était unifiée à celle du Kentucky pour former le Corps de Réserve.

Il est plus connu pour les actions menées lorsqu'il commandait le Corps de Réserve lors de la bataille de Chickamauga. Sur le terrain, le , le deuxième jour de la bataille, il renforça le 14e Corps (en), unité que dirigeait le général de division George Henry Thomas, sur la colline de Snodgrass (Snodgrass Hill). Cette action repoussa jusqu'à la nuit les Confédérés qui attaquaient, permettant ainsi aux forces fédérales de battre en retraite en bonne ordre et valut au général Thomas le sobriquet de « Rocher de Chickamauga » (« Rock of Chickamauga »).

Le succès que remporta Granger à Chickamauga lui permit d'obtenir le commandement du 4e Corps, une unité nouvellement créée dans l'Armée du Cumberland. Sous sa direction, cette force se distingua lors de la troisième bataille de Chattanooga. Deux des divisions du 4e Corps, celles commandées par Thomas John Wood et Philip Sheridan, firent partie des unités qui prirent d'assaut le milieu de la ligne renforcée des Confédérés lors de la bataille de Missionary Ridge. Lors de ce combat, les forces de l'Union firent une percée contraignant les Confédérés qui étaient sous le commandement du général Braxton Bragg à reculer.

Après la bataille de Chattanooga, Granger participa à la levée du siège à Knoxville, dans le Tennessee. En dépit de ces succès, son franc-parler l'empêcha d'obtenir des commandements plus importants. Néanmoins, on l'envoya dans l'Armée du Golfe où il continua à diriger des troupes et à gagner de la reconnaissance. Il commanda les forces terrestres qui ont réussi à capturer les forts de Gaine (en) et de Morgan (en) au moment où l'Union obtenait une victoire navale lors de la bataille de la baie de Mobile. Granger commanda le 13e Corps (en) pendant la bataille de Fort Blakely (en) qui conduisit à la chute de Mobile, ville d'Alabama.

L'après- guerre[modifier | modifier le code]

Lorsque la guerre fut terminée, Granger resta dans l'armée et obtint le commandement de l'Armée du Texas. Le , dans la ville de Galveston (Texas), il déclara la fin de l'esclavage, déclenchant ainsi de joyeuses manifestations chez les hommes libérés et donnant naissance à une journée commémorative annuelle (connue sous le nom de Juneteenth ou Freedom Day ou encore Emancipation Day) célébrant la libération des noirs au Texas.

En 1876, Granger mourut à Santa Fé, ville du Nouveau-Mexique, où il exerçait la fonction de commandant du District du Nouveau-Mexique (District of New Mexico). Il est enterré au cimetière de Lexington (en) dans le Kentucky.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux John Wynn Davidson, John Porter Hatch, Thomas Gamble Pitcher, Fitz John Porter, David Allen Russell, William Farrar Smith, Charles Pomeroy Stone, Thomas John Wood et Bernard Elliott Bee, James Morrison Hawes, Louis Hébert, Edmund Kirby Smith, William Henry Chase Whiting. Les huit premiers dans les rangs de l'Union et les cinq derniers dans ceux de la Confédération.

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]