Goodenough (île)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goodenough.

Goodenough
Carte topographique de l'île Goodenough
Carte topographique de l'île Goodenough
Géographie
Pays Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Archipel Archipel d'Entrecasteaux
Localisation mer des Salomon et océan Pacifique
Coordonnées 9° 22′ 00″ S, 150° 16′ 00″ E
Superficie 687 km2
Point culminant mont Vineuo (2 536 m)
Administration
Région Papouasie
Province Baie Milne
Autres informations
Fuseau horaire UTC+10

Géolocalisation sur la carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée

(Voir situation sur carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée)
Goodenough
Goodenough

Goodenough est une île de la province de Baie Milne en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de l'archipel d'Entrecasteaux dont l'île Goodenough.

Elle se trouve à l'est de la partie continentale, dans la mer des Salomon. C'est l'une des îles de l'archipel d'Entrecasteaux, à proximité des îles Trobriand.

L'île est de forme vaguement circulaire, mesurant 39 sur 26 kilomètres avec une superficie de 687 kilomètres carrés et a 116 kilomètres de côtes. À partir d'une ceinture côtière dont la largeur varie de 2 à 10 kilomètres de largeur, l'île se lève brusquement vers le sommet volcanique du mont Vineuo, à 2 536 mètres d'altitude, ce qui en fait l'une des îles les plus escarpées dans le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île a été visitée en 1873 par le capitaine John Moresby, commandant le HMS Basilisk, qui lui a donné le nom du commodore James Graham Goodenough.

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Un convoi d'environ 350 marins japonais de la 5e force spéciale de débarquement, dirigé par le commandant Tsukioka et à destination de Taupota pour participer à la bataille de la baie de Milne dans le Territoire de Nouvelle-Guinée (alors sous mandat conjoint britannique et australien mais administré de facto par l'Australie), s'est échoué sur l'île de Goodenough, le . Alors que les marins étaient sur l'île, leurs barges ont été détruites par des Curtiss P-40 de la 75e escadre de la Royal Australian Air Force le même jour.

L'île fut plus tard le théâtre de la bataille de Goodenough du 22 au 27 octobre 1942. Elle devint par la suite une base militaire alliée.

Zone protégée[modifier | modifier le code]

La zone protégée de Oi Mada Wara Wildlife Management dans le centre de l'île couvre 22 840 hectares. Elle a une fonction de protection d'espèces endémiques menacées ou vulnérables. Le "wallaby forestier de l'île de Goodenough" ou "Dorcopsis noir", (Dorcopsis atrata), endémique sur cet îlot du Pacifique, est en danger et nécessite une gestion prudente. Une autre espèce, le "Wallaby agile" (Macropus agilis) était abondante sur l'île mais y a disparu aujourd'hui.

Langues[modifier | modifier le code]

À Goodenough, on parle diodio et bwaidoga, deux langues de la pointe papoue qui sont océaniennes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]