Goodbye Morocco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Goodbye Morocco
Titre original Goodbye Morocco
Réalisation Nadir Moknèche
Acteurs principaux
Sociétés de production Blue Monday
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame, Thriller
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Goodbye Morocco est un film français de Nadir Moknèche réalisé en 2011-2012, sorti en France le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tanger, Maroc. Malgré la réprobation de sa mère et de son fidèle chauffeur Ali, Dounia a divorcé pour vivre son amour avec Dimitri, l'architecte serbe du chantier de construction dont elle gère le personnel. Elle souffre profondément d'être séparée de son jeune fils. Elle sait pourtant que cette relation avec un non musulman et le fait d'avoir quitté son mari ne lui laissent aucune chance légale d'en récupérer la garde.

Quand Gabriel, un des ouvriers sans papiers du chantier découvre un tunnel qui mène vers d'anciennes catacombes chrétiennes, Dounia entrevoit la possibilité de reprendre son fils et de quitter le Maroc.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisateur : Nadir Moknèche
  • Scénariste : Nadir Moknèche
  • Producteur : Bertrand Gore et Nathalie Mesuret
  • Musique originale : Pierre Bastaroli
  • Directeur de la photographie : Hélène Louvart
  • Ingénieur du son : Marc Engels
  • Monteurs : Stéphanie Mahet, Olivier Gourlay
  • Chef décorateur : Johann George
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La fresque au cœur de l'histoire représente une orante, une femme dans une attitude de prière.

Distinction[modifier | modifier le code]

Goodbye Morocco a été sélectionné au festival de Doha Tribeca (Doha Tribeca Film Festival) en 2012[2] où il a reçu la mention spéciale dans la catégorie meilleur film[3].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]