Good Kill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drone (homonymie).
Good Kill
Titre québécois Drones[1]
Réalisation Andrew Niccol
Scénario Andrew Niccol
Acteurs principaux
Sociétés de production Voltage Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 102 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Good Kill, ou Drones au Québec, est un thriller américain écrit et réalisé par Andrew Niccol, sorti en 2014.

Le film est présenté en compétition officielle au festival international du film de Venise en 2014[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le major Thomas Egan est un ancien pilote de chasse aujourd'hui reconverti en pilote de drone de combat. Quand il ne combat pas les Talibans depuis sa base à Las Vegas, il est chez lui où il se querelle avec sa femme Molly et ses enfants. Alors qu'il développe un trouble de stress post-traumatique, Thomas remet sa mission en question : ne crée-t-il pas plus de terroristes qu’il n'en extermine ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4] et Carton de doublage TV

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le film est notamment inspiré du témoignage de Brandon Bryant[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Ethan Hawke retrouve le réalisateur-scénariste Andrew Niccol pour la troisième fois, après Bienvenue à Gattaca (1997) et Lord of War (2005). Par ailleurs, Andrew Niccol retrouve Jake Abel, qu'il a dirigé dans Les Âmes vagabondes (2013).

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté fin 2013 au Maroc. Il se poursuit, après une interruption, au Nouveau-Mexique en février 2014[6],[7].

À Ouarzazate, l'équipe de tournage a pu réutiliser des décors créés spécifiquement pour Kingdom of Heaven (2005), notamment des fortifications qui ont été conservées[6].

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique presse[modifier | modifier le code]

Le film reçoit un accueil plutôt favorable. Toutefois, au moment de la Mostra de Venise 2014, Isabelle Regnier du Monde écrit: « Le film est si mauvais qu'on peine à y croire. À partir d'un scénario qui lorgne du côté de la série Homeland, Andrew Niccol met en scène des personnages sans épaisseur, sans qualité. (...) Le reste – monologues didactiques sur l'enjeu militaire et moral des drones, dialogues téléphonés, blagues pas drôles, musique de bourrin – est à l'avenant »[8]. Dans le même quotidien (mais six mois plus tard), Thomas Sotinel écrit à l'occasion de la sortie du film en salles : "Malgré ces maladresses (...), Good Kill reste un film passionnant, soulevant (..) une bonne part des questions posées par les mutations de l’art de la guerre".

Critique du film par l'armée[modifier | modifier le code]

En relatant l'histoire d'un soldat américain qui combat seulement par drones interposés, Andrew Niccol a provoqué une vague de protestations au sein de l'armée. Le réalisateur commente : « Si tous ceux qui ont vu le film l’avaient adoré, je me serais dit que j’avais échoué : je cherche à susciter des réactions et des commentaires, et à bousculer le spectateur – pas à le caresser dans le sens du poil ! Je relate une réalité qui dérange, et c’est bien pour cela que l’armée ne m’a pas du tout soutenu dans ce projet. De toute évidence, les militaires ne tiennent pas à se mobiliser pour un film qui ne les présente pas sous leur meilleur jour »[6].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Drones », sur cinoche.com (consulté le 29 mars 2016)
  2. (en) Nancy Tartaglione, « Venice Film Festival Lineup Announced: ‘Manglehorn’, ‘Good Kill’ In Competition; Bogdanovich, Franco, Levinson, Von Trier Also In Official Selection », Deadline, (consulté le 23 août 2014)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage (consulté le 30 mars 2015).
  5. Anne-Sophie Bellaiche, Au cinéma, la drone de guerre de "Good Kill", 2 mai 2015, L'Usine nouvelle.
  6. a, b et c « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 5 avril 2015)
  7. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  8. « « The Good Kill » à la Mostra de Venise : le film américain de trop », sur Le Monde, (consulté le 5 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]