Gonzalo Sánchez de Lozada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant bolivien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique bolivien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gonzalo Sánchez de Lozada
Image illustrative de l'article Gonzalo Sánchez de Lozada
Fonctions
61e président de Bolivie

(4 ans)
Prédécesseur Jaime Paz Zamora
Successeur Hugo Banzer Suárez

(1 an et 11 jours)
Prédécesseur Jorge Quiroga Ramírez
Successeur Carlos Mesa
Biographie
Nom de naissance Gonzalo Sánchez de Lozada
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance La Paz (Bolivie)
Nationalité bolivienne
Parti politique MNR

Gonzalo Sánchez de Lozada
Liste des présidents de Bolivie

Gonzalo Sánchez de Lozada est né le 1er juillet 1930. Surnommé familièrement Goni, il devient membre du MNR et travaille donc comme homme politique. Il provient par ailleurs de l'une des familles les plus riches du pays et est multimillionnaire. En 1993, il est élu président de la Bolivie pour quatre ans.

Il obtient 22,46 % des voix à l'élection présidentielle du , après une campagne difficile, et devient président pour la deuxième fois de sa carrière politique. Il privatise les entreprises publiques et est confronté à des conflits sociaux importants. En février, 34 personnes sont abattues par l’armée et plus de 200 blessées dans des manifestations contre la création d’un impôt sur les bas salaires. En octobre, la répression des manifestation contre la privatisation des ressources naturelles fait une soixantaine de morts et des centaines de blessés. Devenu très impopulaire, il démissionne prématurément et laisse le pouvoir à son vice-président, Carlos Mesa.

Libéral, il fut surnommé "le vendeur de la patrie" ou encore "el gringo"[1]. Il se réfugie aux États-Unis pour échapper aux procès concernant sa responsabilité dans les massacres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rendez-vous avec X du 14 février 2009