Goniobranchus tinctorius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Goniobranchus tinctorius
Description de l'image Chromodoris tinctoria.jpg.
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Eumetazoa
Embranchement Mollusca
Classe Gasteropoda
Sous-classe Opisthobranchia
Ordre Nudibranchia
Sous-ordre Euctenidiacea
Super-famille Doridoidea
Famille Chromodorididae
Genre Goniobranchus

Nom binominal

Goniobranchus tinctorius
Rüppell & Leuckart[1], 1828

Synonymes

  • Chromodoris reticulata Pease,1866
  • Chromodoris tinctoria Rüppell & Leuckart, 1828
  • Doris tinctoria Rüppell & Leuckart, 1828, nom originel
  • Goniobranchus reticulatus Quoy & Gaimard, 1832
  • Doris reticulata Quoy & Gaimard, 1832, autre nom originel
  • Risbecia reticulata Quoy & Gaimard, 1832

Goniobranchus tinctorius est une espèce de nudibranche du genre Goniobranchus. Par le passé, plusieurs espèces ont été décrites de manière distincte en raison de variations de couleur de livrée alors que c'était bien une seule et même espèce.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans la zone tropicale Indo/Ouest-Pacifique, la mer Rouge incluse.

Habitat[modifier | modifier le code]

Son habitat est la zone récifale externe, sur les sommets ou sur les pentes jusqu'à la zone des 30 m de profondeur, il est souvent observé dans les zones sablonneuses.

Description[modifier | modifier le code]

Goniobranchus tinctorius (Sabah, Malaisie)

Cette espèce peut mesurer plus de 8 cm.

Le corps de cet animal peut être décrit en deux parties distinctes, le pied et le manteau.

Le pied est étiré et quasiment recouvert par les bords du large manteau, il est de teinte blanche et peut avoir sur la bordure externe un liseré jaune orangé.

La livrée du manteau possède une couleur de fond rouge à rouge-brun dont la bordure externe est irrégulière. Cette zone dorsale rougeâtre est constellée d'une multitude de petites papilles blanches. La bordure externe de la jupe du manteau a un aspect irrégulier comme quelque peu dentelé. Il est également bordé d'une bande périphérique blanche qui peut comporter un fin liseré jaune à jaune-orangé.

Les rhinophores sont lamellés, contractiles, translucides à la base et l'extrémité apicale rosâtre.

Le panache branchiale est rosâtre mais par contre il est rétractile.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Ce Goniobranchus est benthique et diurne, se déplace à vue sans crainte d'être pris pour une proie de par la présence de glandes défensives réparties dans les tissus du corps.

Hermaphrodite, cette limace de mer se sépare de son pénis après avoir copulé pour s'en faire pousser un nouveau en 24 heures[2]. Cette autotomie de pénis jetable peut s'expliquer par la présence de petites épines orientées vers l'arrière du pénis, rendant difficile son extraction du vagin[2].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Goniobranchus tinctorius se nourrit principalement, d'après les observations actuelles, d'éponges.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P.L. Beesley, G.J.B. Ross et A. Wells, Mollusca-The southern synthesis, vol.5, (ISBN 0-643-05756-0)
  • David Behrens, Nudibranch behaviour, (ISBN 978-1878348418)
  • Gary Cobb et Richard Willan, Undersea jewels- a colour guide to nudibranchs, (ISBN 0642568472)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rudman W.B. (1984) The Chromodorididae (Opisthobranchia: Mollusca) of the Indo-West Pacific: a review of the genera. Zoological Journal of the Linnean Society 81 (2/3): 115-273.
  2. a et b (en) A. Sekizawa, S. Seki, M. Tokuzato, S. Shiga et Y. Nakashima, « Disposable penis and its replenishment in a simultaneous hermaphrodite », Biology Letters, vol. 9, no 2,‎ , p. 20121150-20121150 (DOI 10.1098/rsbl.2012.1150)