Gong Jin'ou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Gong Jin'ou (鞏金甌), littéralement « La Coupe d'or massif », fut le premier hymne national de la Chine. Il fut créé durant les derniers jours de la dynastie Qing ; il ne resta officiel que pendant une très courte période, peu avant que le gouvernement de cette dynastie ne soit renversé et que la république de Chine ne soit proclamée.

Les paroles furent composées par Bo Tong (溥侗), un officier de la garde impériale ; la musique est l'œuvre de Yan Fu (嚴復), un écrivain et haut dignitaire de la flotte des Qing ; le maître des cérémonies Guo Cengxin (郭曾炘) apporta quelques modifications dans le texte et dans la partition.

Le Gong Jin'ou fut adopté par l'empereur Xuantong le 4 octobre 1911 (date correspondant au 13e jour, du 8e mois, de la 3e année de son règne)... Mais 6 jours après commençait la révolte de Wuchang qui devait mettre fin à la dynastie Mandchoue, avec la proclamation de la république de Chine, le 1er janvier 1912, suivie de l'abdication de l'empereur, le 12 février 1912.

Le Gong Jin'ou redevint brièvement - du premier au douze juillet 1917 - l'hymne national de la Chine lorsque le général Zhang Xun tenta un coup d'État infructueux pour rétablir les Qing.

Sous le régime communiste, le Gong Jin'ou fut interdit jusqu'en 1978.

Paroles[modifier | modifier le code]

Chinois

鞏金甌,
承天幬,
民物欣鳧藻,
喜同袍,
清時幸遭。
真熙皞,
帝國蒼穹保。
天高高,
海滔滔。
    
Pinyin

Gǒng jīn'ōu
Chéng tiānchóu,
Mínwù xīn fúzǎo,
Xǐ tóngbāo,
Qīng shí xìngzāo.
Zhēn xī hào,
Dìguó cāngqióng bǎo.
Tiān gāogāo,
Hǎi tāotāo.
    
Français

Consolide notre empire doré
Sous l'égide du Fils du Ciel.
Tous les peuples cesseront d'être malheureux,
Unis dans le bonheur et la félicité,
Aussi longtemps que les Qing règneront.
Puissent notre empire adorné de lumière
et ses vastes frontières être toujours préservés.
Le firmament s'étend à l'infini,
La mer est traversée de turbulences.

Musique[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]