Gomphosus varius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gomphosus varius, communément nommé labre oiseau, est une espèce de poissons marins de la famille des labres.

Description[modifier | modifier le code]

Le labre oiseau est un poisson de taille moyenne pouvant atteindre une longueur maximale de 30 cm[2]. Ce labre se caractérise à l'âge adulte par son long museau et sa manière de nager par à-coups en battant ses nageoires pectorales, rappelant ainsi un oiseau virevoltant autour de branchages. Son corps est longiligne et compressé latéralement avec un queue tronquée. Les individus juvéniles ne sont pas aisés à identifier car ils ne possèdent pas encore le long museau[3]. Gomphosus varius peut être confondu avec son proche parent Gomphosus caeruleus dont il diffère par sa livrée et son aire de répartition géographique[4]. À l'instar de nombreux membres de la famille des Labridae, cette espèce évolue au cours de sa vie et opère un changement de sexe et donc également de livrée. Cette dernière, quel que soit le stade d'évolution du sujet observé, est également variable en intensité selon les individus[5].

  • La femelle possède une livrée plus terne que celle du mâle et une taille plus réduite. La moitié antérieure ou le premier tiers du corps est de teinte claire : ventre et "gorge" blanc nacré, les écailles des flancs sont grisâtres et bordées d'un liseré sombre, la partie supérieure du "bec" est orangé, un trait fin longitudinal brun traverse l’œil, les nageoires pectorales sont translucides. Le reste du corps est brun à noir, la nageoire caudale peut avoir une bande blanche verticale, plus ou moins large, bordant son extrémité.
  • Le mâle a une livrée plus uniforme que celle de la femelle, la couleur dominante pour l'ensemble du corps est verdâtre dont l'intensité varie d'un individu à l'autre mais également selon sa maturité et s'il est en période d'accouplement[6]. La tête peut aussi avoir une teinte bleuâtre sombre. Une tache jaunâtre à vert plus clair que les flancs surmonte l'épaule de la nageoire pectorale.

Distribution & habitat[modifier | modifier le code]

Le labre oiseau est présent dans les eaux tropicales et subtropicales du bassin Indo-Pacifique avec toutefois une répartition débutant uniquement dans la partie orientale de l'océan Indien et jusqu'aux îles océaniques de l'océan Pacifique, l'archipel d'Hawaï inclus[3]. Il affectionne les zones récifales riches en corail dur des lagons aux pentes externes[7].

Biologie[modifier | modifier le code]

Le labre oiseau a une activité diurne, il est généralement solitaire mais peut être parfois observé en petit groupe[8]. Ce labre est carnivore et son régime alimentaire est essentiellement basé sur l'absorption de petits crustacés benthiques capturés dans les coraux, mais il peut aussi se nourrir d'ophiures, de mollusques ou de petits poissons[9]. Durant son existence, le labre oiseau subit une métamorphose sexuelle correspondant à un hermaphrodisme successif de type protogyne. Ce qui signifie que les individus juvéniles sont d’abord femelles puis mâles[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 2 octobre 2014
  2. Westneat, M.W., 2001. Labridae. Wrasses, hogfishes, razorfishes, corises, tuskfishes. p. 3381-3467. In K.E. Carpenter and V. Niem (eds.) FAO species identification guide for fishery purposes. The living marine resources of the Western Central Pacific. Vol. 6. Bony fishes part 4 (Labridae to Latimeriidae), estuarine crocodiles. FAO, Rome.
  3. a et b Myers, R.F., 1999. Micronesian reef fishes: a comprehensive guide to the coral reef fishes of Micronesia, 3 rd revised and expanded edition. Coral Graphics, Barrigada, Guam. 330 p.
  4. Kuiter, R.H. and T. Tonozuka, 2001. Pictorial guide to Indonesian reef fishes. Part 2. Fusiliers - Dragonets, Caesionidae - Callionymidae. Zoonetics, Australia. 304-622 p.
  5. Allen, G.R. 2000. Marine fishes of south-east Asia – A field guide for anglers and divers. Periplus Editions (HK) Ltd.
  6. Colin, P.L. and Bell, L.J. 1991. Aspects of the spawning of labrid and scarid fishes (Pisces: Labroidei) at Enewetak Atoll, Marshall Islands with notes on other families. Environmental Biology of Fishes 31(3): 229-260.
  7. Myers, R.F., 1991. Micronesian reef fishes. Second Ed. Coral Graphics, Barrigada, Guam. 298 p.
  8. Nanami, A., Nishihira, M., Suzuki, T. and Yokochi, H. 2005. Species-specific habitat distribution of coral reef fish assemblages in relation to habitat characteristics in an Okinawa coral reef. Environmental Biology of Fishes 72(1): 55-65.
  9. Randall, J.E., G.R. Allen and R.C. Steene, 1990. Fishes of the Great Barrier Reef and Coral Sea. University of Hawaii Press, Honolulu, Hawaii. 506 p.
  10. Randall, J.E., G.R. Allen and R.C. Steene, 1990. Fishes of the Great Barrier Reef and Coral Sea. University of Hawaii Press, Honolulu, Hawaii.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :