Golf-Hôtel du Touquet-Paris-Plage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Golf-Hôtel
Golf-Hôtel Touquet-Paris-Plage Hôtel Hôpital complémentaire 40.jpg
Localisation
Pays
Commune
Le Touquet-Paris-Plage
Coordonnées
Architecture
Ouverture
1908, jusqu'en 1944.
Équipements
Chambres
54 à son ouverture
Localisation sur la carte du Pas-de-Calais
voir sur la carte du Pas-de-Calais
RedHut.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
RedHut.svg

Le Golf-Hôtel est un des premiers grands hôtels de luxe construit à Paris-Plage au début du XXe siècle.

Construction[modifier | modifier le code]

Publicité de la construction du Golf-Hôtel dans « l'architecture au Touquet 1931 ».

Cet hôtel, classé « hors classe », du Touquet-Paris-Plage, fait partie des 7 grands hôtels de cette catégorie en activité avant la Seconde Guerre mondiale, les autres sont, le Grand-Hôtel, l'Hermitage-Hôtel, l'Hôtel des Anglais, le Royal Picardy, l'Atlantic Hôtel et l'Hôtel Westminster, seul, en 2019, ce dernier hôtel est toujours en activité[1].

Le Golf-Hôtel, construit par l'entreprise Delcourt Frères, a été inauguré le , il est situé avenue du Golf[ann1929-1930 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Publicité Golf-Hôtel parue en 1909.

À son ouverture, il possède 54 chambres.

En 1909, l'hôtel est relié par le tramway qui allait du Royal Picardy ↔ Golf. Cette ligne était dite « tramway du Golf ».

En 1911, construction de la villa le Manoir par M.Allen Stoneham, avenue du Golf, qui deviendra le « Manoir Hôtel » d'aujourd'hui. Le directeur en 1911 est M. Weisshaar Joseph[2].

En 1914, il est agrandi de 40 nouvelles chambres.

Au début de la Première Guerre mondiale, les grands hôtels sont réquisitionnés puis transformés en hôpitaux militaires complémentaires, pour recevoir les blessés. Le Golf-Hôtel est l'hôpital complémentaire no 40 puis no 2 Canadian stationery hospital.

En 1925, nouvelle agrandissement de 80 chambres[3].

En 1929 et en 1930, le prince de Galles séjourne à l’hôtel du golf.

Son directeur en 1929 est M. Gretener.

Pendant la seconde Guerre mondiale, le , Marcel Piézel, villa Roselys, 62 rue Raymond Lens au Touquet-Paris-Plage, est nommé administrateur provisoire de la société de golf du Touquet, Golf-Hôtel, le Touquet, par le secrétaire d'État à la production industrielle[4].

Destruction[modifier | modifier le code]

Il est détruit par les bombardements alliés, du 5 et , durant la Seconde Guerre mondiale. À son emplacement, a été construit un ensemble de motels, inauguré, en 1956, par Bernard Chochoy ministre de la reconstruction.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Ouvrage Guide Annuaire du Touquet-Paris-Plage 1929-1930, Imprimerie Henry Le Touquet-Paris-Plage, éditeur Librairie Bonaventure, 58, rue de Paris, Le Touquet-Paris-Plage[modifier | modifier le code]

  1. p. 113.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Librairie F.Bonaventure, 58, rue de Paris, Le Touquet-Paris-Plage, Guide annuaire du Touquet-Paris-Plage 1939-1940, Imprimerie Henry, Le Touquet-Paris-Plage, p. 104.
  2. « recensement de Cucq 1911 », sur archivesenligne.pasdecalais.fr (consulté le 22 juillet 2019), p. 41/44.
  3. Société académique du Touquet-Paris-Plage, chronologie du Touquet-Paris-Plage dactylographiée par Fernand Holuigue, secrétaire perpétuel.
  4. « Journal officiel de la République française », quotidien, no 280,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2019).