Goldrunner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goldrunner
Développeur Microdeal
Concepteur Steve Bak & Pete Lyon

Date de sortie 1987
Genre Shoot them up
Mode de jeu Un à deux joueurs (en alternance)
Plate-forme Amiga, Atari ST, Commodore 64
Média disquette
Contrôle Joystick, manette ou souris !

Goldrunner, est un jeu vidéo de type shoot them up développé par Microdeal en 1987 par Steve Bak, Pete Lyon & Rob Hubbard pour la musique. Le jeu a été développé sur Atari ST puis adapté sur Commodore 64[réf. nécessaire] et Amiga. Goldrunner fait partie des classics de l'Atari ST, notamment pour sa réalisation spectaculaire pour l'époque face aux 8 Bits.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Principes de base[modifier | modifier le code]

C'est un jeu à défilement vertical libre. Vous avez un vaisseau équipé de deux canons laser, vous devez détruire tout sur le sol. Vous disposez d'un booster pour accélérer.

Notes et sources[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un shoot'em up avec un défilement vertical extrêmement rapide et surtout fluide visant à démontrer que l'Atari ST est capable de cette prouesse. Le tout, sans accélérateur graphique matériel comme le « blitter » (ce composant ne figurait pas sur les 520/1040 ST de base, seulement sur les Mega ST ou les STE sorti bien plus tard). Peut-être un des tout premier jeu digne de l'arcade avec sa réalisation impressionnante. Les graphismes bien que peu coloré ne sont pas en reste, leur finesse a été rarement égalé.

C'est le fameux compositeur fétiche du Commodore 64, Rob Hubbard qui s'attela à la musique du jeu. La puissante mélodie reprend en fait la bande son du jeu « Human race » (4e partie). Il y a des samples vocaux (ou « son numérisé ») qui se mixent à la bande son. Dont le fameux « Welcome to Goldrunner ! ».

Ce jeu est culte car, bien que porté sur d'autres machines, il n'a été que véritablement pensé pour l'Atari ST.

À voir[modifier | modifier le code]

  • Goldrunner II sortie en 1988 programmé par Alex Herbert & John Dower.

Lien externe[modifier | modifier le code]