Golden Years

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir The Golden Years.
Golden Years

Single de David Bowie
extrait de l'album Station to Station
Face B Can You Hear Me?
Sortie
Enregistré octobre-novembre 1975
Cherokee Studios (Los Angeles)
Durée 4:00 (version album)
3:29 (version single)
Genre funk, soul
Format 45 tours
Auteur-compositeur David Bowie
Producteur David Bowie, Harry Maslin
Label RCA Records
Classement 8e (Royaume-Uni)
10e (États-Unis)

Singles de David Bowie

Pistes de Station to Station

Golden Years est une chanson écrite, composée et interprétée par David Bowie, sortie en single le , premier extrait de l'album Station to Station publié en janvier 1976.

Histoire[modifier | modifier le code]

David Bowie a déclaré l'avoir écrite pour Elvis Presley qui l'aurait refusée[1]. Chanson soul et funk, dans la lignée de l'album Young Americans, ses paroles évoquent « le regret des occasions manquées et des plaisirs révolus »[1]. Angie, l'épouse du chanteur à cette époque, a prétendu avoir inspiré la chanson[1].

Bowie a joué Golden Years en playback dans l'émission télévisée américaine Soul Train où il est un des premiers artistes blancs à être invités. Le playback est approximatif. Selon la rumeur, le chanteur se serait soûlé juste avant pour essayer de calmer ses nerfs[2],[3]. La séquence fait office de clip promotionnel. Aux États-Unis, la chanson atteint la 10e place du Billboard Hot 100 où elle reste classée pendant 16 semaines.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1975-1976) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[4] 34
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[5] 10
Drapeau du Canada Canada (RPM)[6] 17
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[7] 10
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[8] 9
Drapeau de l'Italie Italie (Federazione Industria Musicale Italiana)[9] 8
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[10] 18
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[11] 6
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[12] 8
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[13] 10
Classement (2016) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[14] 193

Remixes[modifier | modifier le code]

En 2011, cinq remixes de la chanson, réalisés par les DJs de la radio américaine KCRW, sortent sur un CD maxi sous le nom David Bowie vs KCRW[15].

Reprises[modifier | modifier le code]

Golden Years a été reprise par le groupe Loose Ends en 1985 (59e dans les charts britanniques[16]), et Marilyn Manson en 1998[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en)David Buckley, Strange Fascination - David Bowie: The Definitive Story, Virgin, 2000
  2. (en)Golden Years by David Bowie, Songfacts
  3. (en)Roy Carr et Charles Shaar Murray, Bowie: An Illustrated Record, Avon, 1981
  4. (en) « AMR Top Singles of 1976 », Top100 Singles (consulté le 20 janvier 2018)
  5. (nl) Ultratop.be – David Bowie – Golden Years. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  6. (en) « Library and archives Canada », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 20 janvier 2018)
  7. (en) « Hot 100 April 03, 1976 », sur Billboard, Billboard.com (consulté le 20 janvier 2018)
  8. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 20 janvier 2018)
  9. (it) « indice per interprete:B », Hit Parade Italia (consulté le 20 janvier 2018)
  10. (en) Charts.org.nz – David Bowie – Golden Years. RIANZ. Hung Medien.
  11. (nl) Dutchcharts.nl – David Bowie – Golden Years. Single Top 100. Hung Medien.
  12. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.
  13. (en) Swedishcharts.com – David Bowie – Golden Years. Singles Top 60. Hung Medien.
  14. Lescharts.com – David Bowie – Golden Years. SNEP. Hung Medien.
  15. (en)KCRW DJs Remix Golden Years by David Bowie, blogs.kcrw.com
  16. (en)Loose Ends, Official Charts
  17. (en)Reprises de la chanson sur Secondhandsongs