Gold Medal of Philology

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Gold Medal of Philology (« médaille d'or de philologie ») est la plus haute distinction universitaire délivrée dans le domaine de la critique littéraire d'obédience structurale (structuralisme).

Histoire[modifier | modifier le code]

Délivrée tous les cinq ans par la Société internationale de philologie (International Society of Philology), cette récompense se présente sous la forme d'une médaille en or gravée du nom du récipiendaire, de la date et du nom de la Société internationale de philologie[1].

Historiquement constituée par la branche de la critique littéraire (littératures moderne ou comparative) tournée vers le structuralisme et par les grammairiens américains orientés vers la recherche historique sur les langues (langues indienne et indo-européennes), la Société internationale de philologie regroupe des chercheurs et des institutions d'Europe du Sud (Espagne, Portugal, Italie) et des États-Unis d'Amérique, bien qu'elle se soit élargie lors de la dernière décennie à des universités du Moyen-Orient et d'Afrique. Les premiers récipiendaires furent Youri Lotman (Estonie) - ou des spécialistes de la reconstruction des familles de langues - Joseph Greenberg (États-Unis), Dell Hymes (États-Unis), Göran Malmqvist (Suède). Les deux derniers lauréats sont Florent Montaclair (2016)[2],[3],[4],[5] et Noam Chomsky[6],[7] (2017).


La Société internationale de philologie (International Society of Philology)[modifier | modifier le code]

Regroupant près de 200 universités[8], cette société est basée à l'université américaine de philologie et d'éducation du Delaware[9]. Calquée sur le fonctionnement de l'Union internationale des mathématiciens[10], qui délivre tous les quatre ans la médaille Fields[11], elle choisit tous les cinq ans un jury qui délivre son prix à un chercheur lors du congrès quinquennal. Comme pour la médaille Fields, le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel ou les prix Nobel[12], les vainqueurs sont choisis parmi les chercheurs qui postulent soit au titre de leur université, de leur pays ou à titre individuel.

Les nominés se font connaître par voie de presse[13]. Après un choix de cinq nominés, les membres du congrès annuel procèdent à un vote en quatre étapes, éliminant successivement un des nominés.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://insop.org/index.php?p=1_8_Ancient-Medal-Winners
  2. « Des vampires à la médaille d’or de philologie », sur L'Actu de l'université de Franche-Comté (consulté le 4 décembre 2016).
  3. « CPU - Conférence des présidents d'université », sur www.cpu.fr (consulté le 4 décembre 2016).
  4. « Lettres : une fantastique médaille pour Florent Montaclair », sur endirect.univ-fcomte.fr (consulté le 4 décembre 2016).
  5. « Montbéliard : la médaille d’or de philologie enfin décernée à Florent Montaclair », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  6. « Noam Chomsky, l’Anthropocène, le libéralisme et autres fléaux... », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  7. « Quand l’Assemblée nationale remballe Noam Chomsky • Brèves, Assemblée nationale, Noam Chomsky, philosophie, Philologie, Roman Jakobson, Umberto Eco • Philosophie magazine », sur www.philomag.com (consulté le 4 décembre 2016).
  8. http://insop.org/web_documents/universities_file.pdf
  9. http://www.upae-edu.eu
  10. http://www.mathunion.org/
  11. http://www.mathunion.org/general/prizes
  12. http://www.nobelprize.org/nomination/
  13. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]