Gokoku-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gokoku-ji
Gokoku-ji (main hall).jpg
Nom originel
護国寺Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom en kanas
ごこくじVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localité
Coordonnées
Culte
Type
Religion
Ordre religieux
Dédié à
Chintamanicakra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondateur
Keishōin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondation
Site web

Le Gokoku-ji (護国寺?) est un temple du Bouddhisme Shingon situé dans le quartier Bunkyō de Tokyo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le temple est fondé par le cinquième shogun Tokugawa, Tsunayoshi, qui le dédie à sa mère. Il se distingue pour avoir survécu aux bombardements américains pendant la guerre alors que la plupart des autres sites historiques à Tokyo ont été transformés en décombres - dont Meiji-jingū, reconstruit en 1958.

Personnalités enterrées au temple[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon. Paris: Royal Asiatic Society/Oriental Translation Fund of Great Britain and Ireland. OCLC 251800045; voir aussi Imprimerie Royale de France, OCLC 311322353

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]