Gogol Premier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gogol.
Gogol Premier
Description de cette image, également commentée ci-après

Gogol Premier

Informations générales
Nom de naissance Jacques Dezandre
Naissance (59 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur
Genre musical Punk rock, rock alternatif
Instruments Voix
Années actives Depuis 1982
Labels Musidisc, New Rose, Accord ACV
Site officiel gogolpremier.com

Gogol Premier, de son vrai nom Jacques Dezandre, né le à Paris 14e[1], est un chanteur de punk rock français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gogol Premier, appelé souvent le Papunk ou Maître, se produit sur scène avec différents groupes : La Horde à partir de 1982, avec notamment le guitariste Patrice Diaw (alias Crawa) et une certaine Catherine Machette ; et Les Électrodes à partir de 1984, avec Martial à la batterie (remplacé en cours de tournée par Cambouis, actuellement batteur de La Souris Déglinguée), Jean-Paul Corréa à la guitare et Gangster à la basse. Le groupe qui a précédé Gogol premier et la Horde s'appelait 15/95. Il existe un 45 tours d'eux sorti en 1981 sur le label Tumulte, autoproduction à 1 000 exemplaires où Gogol premier est batteur. La pochette est dessinée en noir et blanc.

Le premier disque, Vite avant la saisie, de La Horde sort en novembre 1982 chez New Rose (Patrick Mathé et Laurent Thévenon). Le groupe se compose alors de Gogol Premier (Jacques Dezandre), Patrice Diaw, Denis Diaw et Richard Alexandre ; le management est assuré par Anne-Marie Monville et le secrétaire particulier de Gogol premier est Alain Couvé, de novembre 1982 à janvier 1984. Gogol chante alors sur scène en soutane, ce qui fait naître une rumeur - infondée - le présentant comme un ancien séminariste. Le chanteur joue lui-même volontiers à l'époque des multiples rumeurs fantaisistes à son propos, qui le présentent comme un séminariste devenu fou à la suite d'un accident de la route ou qui prétendent qu'il aurait causé la mort de deux spectateurs en lâchant une moto - voire une tronçonneuse - dans le public, et qu'il écrase des poussins sur scène[2].

Le , Gogol se produit sur scène, donnant un concert à la Loco à Paris. Depuis il se produit régulièrement, avec de nouveaux musiciens, dont Michaël Zurita des Satan Jokers. Le , Gogol écrit une lettre ouverte à Ségolène Royal, alors candidate à l'élection présidentielle, pour l'interpeller sur la situation des artistes en France[3].

Influence[modifier | modifier le code]

Il se fait remarquer grâce à ses titres aux textes provocateurs comme J'encule, le titre ode à l'anarchie le plus connu du « maître sans maître » ; ses thèmes de prédilection sont la religion en général avec Et si Dieu n'était pas un sujet sérieux, la politique avec Mai 88, etc. Les concerts de Gogol se veulent comme des « happenings anarcho-mystiques » où le public est invité à réaliser ses fantasmes sur scène dans la joie et la folie.

Discographie[modifier | modifier le code]

Discographie de Gogol Premier
Titre Année Informations complémentaires
Vite avant la saisie 1982 Cet album a connu un premier tirage de 10 000 exemplaires sur le label New Rose. En 1983, il est repressé avec l'ajout « déconseillé aux personnes sensibles » sur la pochette[réf. souhaitée].
Ce que je veux faire quand je serai grand 1983 Accord/Musidisc. Est également sorti un single avec ce morceau (1er de l'album) et La bombe
Hencor'pir' 1983 Comporte des titres utilisés sur la bande son du film Tchao Pantin.
Les affres de l'angoisse 1984 Avec les Mau-Maus
Les femmes de 40 ans / Bambula rock 1984 Single
Hencor'pir - Vite avant la saisie 1984 Version CD des deux premiers albums.
Fais pas le mâle Johnny / Interview (par Patrick Eudeline) 1985 Single
Travail, famille, patrie / La passion inhumaine de St Gol 1986 Single Accord/Musidisc.
Le retour de la Horde 1986 La chanson Mais qui va nous faire marrer rend hommage à Coluche.
Voila des paroles faciles à comprendre / Je bois et je suis le roi 1986 Single Accord/Musidisc.
Pénétrez 1986
La Suisse à genoux 1987 Double album live
Ma vie est triste à mourir / Cent millions d'amis 1987 Single Musidisc sans pochette
Poète, prophète, barbare 1987
Ennemi public N°1 1989
Et si Dieu n'était pas un sujet sérieux / Croix des bois, crâne de fer, ah ! si tu tues, tu iras en enfer 1990 Accord/Musidisc. Nombreux passages en radio, ce qui permet au groupe d'élargir son public au-delà de la scène alternative.
Les Années Kaos 1990
Sous les pavés… Le feu 1992
Apocalypse 1996
La planète des dingues 1996
Électrochoc 2000
Point G 2001 Live.
Cyber G1 2003
Gogol Premier fracasse la Tannerie 2004 Live.
Piraté ! 2004 Live à L'Ouvre-boîte, Beauvais, enregistré le 13 décembre 2003.
Chansons dangereuses 2005 CD + DVD
Dernière Croisade 2008 Tournée captée sur un album live et un DVD-vidéo.
Kabaret Punk 2012
Medium 2017 Album

Liste détaillée[modifier | modifier le code]

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Gogol Premier et la Horde apparaissent dans le film de Claude Berri Tchao pantin (on peut aussi voir Michel Paul leader de Les Porte Mentaux dans ce film). Gogol y joue son propre rôle au Gibus. Les chansons sont sorties sur l'album Hencor’Pir.

Gogol Premier apparaît dans l'émission Ciel mon mardi de Christophe Dechavanne en 1989 avec Bérurier Noir et Les Garçons Bouchers, chez Jean-Luc Delarue dans l'émission Ça se discute, alors qu'il se présente aux élections présidentielles et dans la programmation de la Web-Tv alternative Addict-Tv où il développe sa propre émission.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gogol Premier, « Biographie de Gogol Premier non censurée, un texte inédit », sur www.lemague.net (consulté le 1er décembre 2010).
  2. Gogol 1er et la Horde, article sur Music-Story.com
  3. « Gogol 1er écrit à Ségolène Royal par Gogol Premier », sur www.lemague.net

Liens externes[modifier | modifier le code]