Godefroid de Basse-Lotharingie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Godefroid de Basse-Lotharingie
Fonctions
Comte de Hainaut
Prédécesseur Régnier III de Hainaut
Successeur Richer de Mons
Amaury de Valenciennes
Vice-duc de Lotharingie
Prédécesseur Brunon de Cologne
Successeur Charles de Basse-Lotharingie
Biographie
Père Godefroid de Juliers (de)
Mère Ermentrude

Godefroid de Metz[1] encore appelé Godefroy de Juliers, mort en 964, fut comte de Hainaut de 958 à 964 et vice-duc de Basse-Lotharingie de 959 à 964. Il est fils de Godefroid de Juliers (de) († 949), comte palatin de Lotharingie, et d'Ermentrude, fille de Charles III de France.

Son père, membre de la famille de Matfrides, est fils de Gérard Ier, comte de Metz et d'Oda de Saxe, veuve de Zwentibold et sœur d'Henri Ier l’Oiseleur, roi de Germanie.

Par sa tante Oda de Metz, mariée à Gothelon, comte de Bidgau et de Methingau, il est cousin germain de Godefroy Ier le captif, comte de Verdun.

En 958, Brunon de Cologne, duc de Basse-Lotharingie lui donne le Hainaut après avoir mis fin à la révolte du comte Régnier III lequel fut exilé.

En 959, la Lotharingie ayant connu depuis soixante ans de nombreuses révoltes, le duc Brunon décide de diviser ce duché en deux, la Basse-Lotharingie et la Haute-Lotharingie. Il confie le gouvernement de la Basse-Lotharingie à Godefroy, qui est fait vice-duc de Basse-Lotharingie. En 962, il reçoit également le Julichgau.

Il accompagne l'empereur Otton Ier en lutte contre le roi Bérenger II d'Italie (père d'Aubert Ier d'Italie), mais meurt d'une épidémie à Rome en 964.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands