God (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanson image illustrant John Lennon
Cet article est une ébauche concernant une chanson et John Lennon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (février 2016).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

God
Chanson de John Lennon
extrait de l'album John Lennon/Plastic Ono Band
Sortie
Enregistré 26 septembre -
Durée 4:09
Genre Rock
Auteur-compositeur John Lennon
Producteur John Lennon, Yoko Ono, Phil Spector
Label Apple

Pistes de John Lennon/Plastic Ono Band

God est une chanson de John Lennon parue en décembre 1970 sur son album John Lennon/Plastic Ono Band, premier de ses albums solo hors live et expérimentaux. Il l'écrit à la suite de sa thérapie avec Arthur Janov, qui le pousse à s'interroger sur lui-même et à composer les onze pistes de cet album, très personnelles et introspectives.

Avec God, il revient, après un constat polémique (« Dieu est un concept par lequel nous mesurons notre douleur ») sur une laconique liste de ce en quoi il ne croit pas ou plus de Jésus Christ, Hitler, Elvis, et même pour finir, The Beatles, avant de conclure qu'il ne croit « qu'en Yoko et lui ». Il referme finalement le journal des années 1960 en déclarant que « le rêve est terminé » (« The dream is over »).

Lennon a tourné la page des Beatles, et en nommant son ex-employeur dans cette sobre chanson, il donne la preuve de la sincérité de sa conviction personnelle selon laquelle il est souhaitable, malgré les affections un rien fugaces, de ne pas se contenter d'effigies, de mythes, de personnalités-cultes, ou de représentations du réel chéries à la place de la réalité tangible, pétrie, elle, de vrais sentiments.

Comme un écho à la polémique sur les propos de Lennon au sujet de Jésus qui avait éclaté quatre ans plus tôt, la chanson dérange pour son thème religieux. Elle n'en devient pas moins une des plus connues de l'artiste, et fait l'objet de plusieurs reprises.