Gobou et ses évolutions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gobou et ses évolutions

Gobou
Nom japonais ミズゴロウ
Nom anglais Mudkip
Type Eau
Génération Troisième
Pokédex no 258
Taille 0,4 m
Poids 7,6 kg
Flobio
Nom japonais ヌマクロー
Nom anglais Marshtomp
Types Eau / Sol
Génération Troisième
Pokédex no 259
Taille 0,7 m
Poids 28,0 kg
Laggron
Nom japonais ラグラージ
Nom anglais Swampert
Types Eau / Sol
Génération Troisième
Pokédex no 260
Taille 1,6 m
Poids 81,9 kg

Gobou et ses évolutions Flobio et Laggron sont trois espèces de Pokémon de troisième génération.

Création[modifier | modifier le code]

Conception graphique[modifier | modifier le code]

Gobou est inspiré des gobiidés.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Gobou évolue en Flobio au niveau 16 et Flobio évolue en Laggron au niveau 36

Images externes
Gobou sur le site officiel Pokémon
Flobio sur le site officiel Pokémon
Laggron sur le site officiel Pokémon

Gobou[modifier | modifier le code]

Gobou (Pokémon de type Eau), en anglais Mudkip et en japonais Mizugorou, est une créature de fiction, une espèce de Pokémon, des créatures fictives de la licence Pokémon. Gobou est l'un des trois starters que les joueurs de Pokémon Rubis, Pokémon Saphir et Pokémon Émeraude peuvent choisir au début de l'aventure, avec Poussifeu (Pokemon de type Feu) et Arcko (Pokemon de type Plante)

Flobio[modifier | modifier le code]

Flobio (en anglais Marshtomp et en japonais Numakurou) est une espèce de Pokémon, des créatures fictives de la licence Pokémon. Flobio est l'évolution de Gobou.

Laggron[modifier | modifier le code]

Laggron (en anglais Swampert et en japonais Raguraaji) est une espèce de Pokémon, des créatures fictives de la licence Pokémon. Laggron est l'évolution finale de Gobou. Il est un Pokémon très puissant. Le Pokédex, encyclopédie Pokémon virtuelle, le dit capable de soulever de gros rochers et de nager aussi vite qu'un jet-ski.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Gobou, Flobio et Laggron apparaissent dans série de jeux vidéo Pokémon. D'abord en japonais, puis traduits en plusieurs autres langues, ces jeux ont été vendus à plus de 200 millions d'exemplaires à travers le monde[1].

Série télévisée et films[modifier | modifier le code]

La série télévisée Pokémon ainsi que les films sont des aventures séparées de la plupart des autres versions de Pokémon et mettent en scène Sacha[2] en tant que personnage principal. Sacha et ses compagnons voyagent à travers le monde Pokémon en combattant d'autres dresseurs Pokémon.

Réception[modifier | modifier le code]

Gobou a été la vedette d'un phénomène internet parti de 4chan : un membre du site deviantART invitait d'autres personnes à venir sur son fan-club de Pokémon en tapant régulièrement sur les pages des autres membres : « So I herd u liek mudkipz » (« alors j'ai entendu dire que tu aimes les Gobou » avec des fautes de frappes). Cette phrase est devenue célèbre et est souvent parodiée.

Durant les élections européennes de 2014 au Royaume-Uni, le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) utilise l'image de Gobou. L'affiche explique qu'« il y a 611 Pokémon qui ne sont pas de type eau et qu'ils viennent voler votre travail[N 1] » et qu'il faut « voter Gobou une Grande-Bretagne réservée aux Pokémon Eau[N 2] »[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citation originale : « There are 611 non-water type Pokémon, and they are coming to steal your job ».
  2. Citation originale : « Vote Mudkip to keep Britain for water Pokémon. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pokémon : Or HeartGold - Pokémon : Argent SoulSilver », sur afjv.com (consulté le 1er mai 2010)
  2. « Résumé de l'anime Pokémon », Psypokes.com (consulté le 25 mai 2006)
  3. (en) Alan White et Jim Waterson, « This Is How The Internet Responded To The European Elections », sur buzzfeed.com,‎ mai 2014 (consulté le 25 mai 2014).
  4. « Un pokémon contre les eurosceptiques britanniques », sur lemonde.fr,‎ mai 2014 (consulté le 30 mai 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]