Goélette paimpolaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La maquette de la première goélette paimpolaise armée pour la pêche en Islande, l'Occasion, en 1852, est exposée au Musée de la mer de Paimpol
La Belle Poule, goélette paimpolaise à huniers
Canot breton de type paimpolais

La goélette paimpolaise est le type de goélettes construites principalement à Paimpol pour la pêche en Islande.

Goélette[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle Paimpol, alors que la ville ne disposait que de petits chantiers, a développé une importante campagne de pêche en Islande. En 1860, le maître constructeur diplômé de l'Arsenal de Cherbourg, Louis Laboureur, se lança dans la construction d'une grosse unité sur les cales du Four à Chaux : la première goélette paimpolaise spécialement adaptée à la pêche en Islande est née.

L'activité des chantiers navals fut importante et au plus fort de l'activité de construction Paimpol comptait huit à dix cales de lancement. Paimpol est à son apogée en 1895 pour l'armement de la grande pêche en Islande : 200 mâts sont comptabilisés dans le port, dont 82 navires islandais[1],[2].

L'Étoile et la Belle Poule sont de ce type[3].

Canot[modifier | modifier le code]

Le terme « paimpolais » est aussi associé de nos jours à de petites unités qui reprennent la forme de ces anciens navires, par exemple les voiliers Jouet paimpolais. Cette nouvelle lignée a été lancée par le chantier naval Marie basé à Paimpol[4],[5]. Certaines constructions du chantier naval Daniel à Paimpol sont des canots paimpolais. Un paimpolais est un canot breton bien défendu de l'avant, c'est-à-dire une proue tulipée, souvent associé à un maître-bau sur l'avant. Il est élégant et puissant à la mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Inventaire général du patrimoine culturel, « La Grande Pêche », sur http://archives.cotesdarmor.fr (consulté le 23 mars 2010)
  2. Inventaire général du patrimoine culturel, « Grande pêche à Terre-Neuve », sur http://archives.cotesdarmor.fr (consulté le 23 mars 2010)
  3. Marine nationale, « Goélettes type Paimpolaise », sur https://www.defense.gouv.fr (consulté le 23 mars 2010)
  4. Région Bretagne et Conseil général des Côtes-d'Armor, « Bateaux de pêche côtière de Loguivy-de-la-Mer », sur http://archives.cotesdarmor.fr (consulté le 23 mars 2010) : à la fin de la page voir des photos du canot Woas Wen fabriqués par le chantier Marie
  5. Inventaire général du patrimoine culturel, « Bateau de pêche : Notre Dame de la Garde », sur http://patrimoine.region-bretagne.fr (consulté le 23 mars 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]