Goéland brun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Larus fuscus

Le Goéland brun (Larus fuscus) est une espèce d'oiseaux de la famille des Laridae.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau migrateur vit sur la côte atlantique en Europe. Les Goélands bruns des Îles Britanniques hivernent en Afrique de l'Ouest. En hiver, cette espèce est également rencontrée régulièrement sur la côte Est des États-Unis ; sans doute s'agit-il de populations qui se reproduisent en Islande.

Nidification[modifier | modifier le code]

Le Goéland brun se reproduit en colonies sur les côtes et au bord des lacs. Il construit son nid sur le sol, au bord des falaises ou sur les constructions humaines. La femelle pond généralement trois œufs. L'incubation dure 23 à 26 jours. Les jeunes peuvent voler à l'âge de 32 jours.

Description[modifier | modifier le code]

Goéland argenté au premier plan et Goéland brun au second plan.

Il a une taille légèrement inférieure au Goéland argenté. La seule espèce avec laquelle on puisse le confondre en Europe est le Goéland marin. Le Goéland brun est plus petit, plus fin, avec des pattes jaunes et non rosâtres et des miroirs blancs plus petits en bout d'ailes. Les adultes ont les ailes et le dos noir ou gris foncé. Le bec est jaune avec un point rouge. La tête est plus grise en hiver, contrairement au Goéland marin.

Le cri du Goéland brun est un pleur comme celui du Goéland argenté (auquel il est apparenté).

En vol
Adulte et juvénile

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Goéland brun est omnivore comme la plupart des Laridés : il se nourrit de charognes mais capture également de petites proies. Il est davantage piscivore que le Goéland argenté : déchets de poissons rejetés et poissons pris lorsque les bateaux remontent leurs filets.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Larus fuscus graellsii (Mont Saint-Michel, France)

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des quatre sous-espèces suivantes :

  • Larus fuscus fuscus Linnaeus 1758 ;
  • Larus fuscus graellsii A.E. Brehm 1857 ;
  • Larus fuscus heuglini Bree 1876 ;
  • Larus fuscus intermedius Schioler 1922.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géroudet P. (1999) Les Palmipèdes d'Europe. Delachaux et Niestlé, Lausanne, Paris, 510 p.
  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1996) Handbook of the Birds of the World, Volume 3, Hoatzin to Auks. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 821 p.