Glos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Glos
L'église Saint-Sylvain.
L'église Saint-Sylvain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Lisieux
Intercommunalité Lintercom Lisieux - Pays d'Auge - Normandie
Maire
Mandat
Bernard Broisin-Doutaz
2014-2020
Code postal 14100
Code commune 14303
Démographie
Gentilé Glosien
Population
municipale
919 hab. (2013)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 21″ Nord 0° 16′ 50″ Est / 49.1225, 0.280556
Altitude Min. 49 m – Max. 165 m
Superficie 12,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Glos

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Glos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Glos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Glos
Liens
Site web www.glos.fr

Glos est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 919 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Glos[1]
Lisieux Hermival-les-Vaux Firfol,
Courtonne-la-Meurdrac
Beuvillers Glos[1] Courtonne-la-Meurdrac
Saint-Martin-de-la-Lieue Saint-Jean-de-Livet, Le Mesnil-Guillaume Le Mesnil-Guillaume

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Gloz en 1198, Glocium, Glotium et Glos en 1283[2],[3]. L'origine du toponyme est incertaine[4]. Il peut être issu d'une variante du gaulois clottu, « grotte », « excavation »[2], ou encore d'un anthroponyme germanique tel que Chlodio[3],[4].

Le gentilé est Glosien.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1825, Glos (589 habitants en 1821[5]) absorbe Villers-sur-Glos (153 habitants[6]), au nord-ouest de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
février 1984 mars 2001 Claude Deniau    
mars 2001 mars 2008 Fabert Langlet    
mars 2008 en cours Bernard Broisin-Doutaz[7]   Dirigeant de sociétés retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 919 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Glos[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Glos a compté jusqu'à 955 habitants en 1866.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 346 609 589 779 771 784 844 785
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
834 879 955 935 883 872 796 802 819
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
794 788 773 657 667 684 699 717 841
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
848 780 767 783 857 909 913 895 893
2013 - - - - - - - -
919 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Villers-sur-Glos
1793 1800 1806 1821
178 213 223 153
(Sources : EHESS[6])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Manoir de la Brairie, du XVe siècle, classé au titre des Monuments historiques depuis le 29 mars 2005[11].
  • Manoir de la Quesse, ou de la Quaize, du XVIe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 18 juin 1927[12].
  • Manoir de Bray, du XVIe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 26 décembre 1928[13].
  • Manoir de Colandon, du XVIIIe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 12 février 1971[14].
  • Château de Villers ou de Grosmesnil.
  • Manoir de la Motte.
  • Manoir de la Vallée, anciennement manoir de Franqueville, et son colombier en bauge.
  • Église Saint-Sylvain. Elle abrite des lambris de stalles et des vanteaux de portes du XVIIe siècle ainsi qu'une statue de l'Assomption de la Vierge du XVIIIe classés à titre d'objets[15].
  • Cloche de l'ancienne église Notre-Dame de Villers-sur-Glos, replacée dans l'ancienne paroisse, près du château de Villers.

Activité, labels et manifestations[modifier | modifier le code]

Labels[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[16].

Sports[modifier | modifier le code]

  • Entente sportive de deux vallées (football, vétérans)[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 843
  4. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 134
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Villers-sur-Glos », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 28 mars 2016)
  7. Réélection 2014 : « Bernard Broisin-Doutaz réélu à son poste de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 avril 2014)
  8. « Glos (14100) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 mars 2016)
  9. Date du prochain recensement à Glos, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2008, 2009, 2013.
  11. « Manoir de la Brairie », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Manoir de la Quaize », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Manoir de Bray », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Manoir de Colandon », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Œuvres mobilières à Glos », base Palissy, ministère français de la Culture.
  16. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur villes-et-villages-fleuris.com (consulté le 29 mars 2016)
  17. « Ent; S. Les Deux Vallées », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 29 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :