Gloria Casarez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gloria Casarez
Gloria Casarez Kahn Park Dyke March.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
Formation
Université West Chester de Pennsylvanie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Gloria Casarez (- ) est une leadeuse américaine des droits civiques et militante LGBT à Philadelphie. Casarez est la première directrice des affaires lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LBGT) de Philadelphie. Au cours de son mandat en tant que directrice, Philadelphie s'est classée au premier rang des villes du pays pour l'égalité des LGBT. Casarez est directrice exécutive de la Gay and Lesbian Latino AIDS Education Initiative (GALAEI) de 1999 à 2008[1].

Petite enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Casarez naît à Philadelphie et est élevée dans la religion catholique par une mère célibataire, Elisa Gonzales[2],[3]. Elle grandit dans le quartier de Kensington au nord de Philadelphie et au Westmont au New Jersey. Elle est diplômée de l'école secondaire du canton de Haddon en 1989. Casarez fait son coming out lesbien à l'âge de 17 ans.

À l'Université West Chester (en), elle est active au sein de l'association étudiante et l'activisme politique, obtenant un baccalauréat ès arts en justice pénale et un baccalauréat ès sciences en science politique en 1993. Casarez est présidente de la Latino Student Union et représentante auprès de la Commission de la condition de la femme, un réseau d'étudiants des universités d'État examinant les problèmes des femmes sur le campus. Elle est boursière William G. Rohrer[2].

Carrière et activisme[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1996, Casarez est membre fondatrice et organisatrice communautaire d'Empty the Shelters, une organisation nationale dirigée par des étudiants et des jeunes en matière de droits au logement et de justice économique. Empty the Shelters travaille alors avec les mouvements de Philadelphie existants: la Kensington Welfare Rights Union[4],[5] et l'Union of the Homeless[6],[7]. Elle développe et organise des projets de mobilisation des étudiants, notamment l'été de l'action sociale[8] et la semaine de relâche pour un changement[9] sur les campus du pays[10].

De 1995 à 1998, Casarez est coordinatrice de programme pour le centre LGBT de l'Université de Pennsylvanie, l'un des centres les plus anciens et les plus actifs du genre aux États-Unis[11]. Elle développe un programme de mentorat et de programmation innovant pour les étudiants LGBT de couleur, trans et queers sur le campus[11].

À l'âge de 27 ans, Casarez devient la directrice exécutive de la Gay and Lesbian Latino AIDS Education Initiative (GALAEI) à Philadelphie[1],[12]. Casarez dirige GALAEI de 1999 à 2008, triplant le financement de l'organisation et développant des programmes reconnus au niveau national au service des hommes de couleur et des communautés transgenres, y compris les premiers centres mobiles de dépistage du VIH de Philadelphie et le projet d'information Trans-santé — le premier programme de santé transgenre dans la ville de Philadelphie[1],[11].

Casarez est l'une des premières défenseuses de la réduction des risques[13] et copréside le conseil d'administration de Prevention Point Philadelphia, un programme d'échange de seringues, de 1999 à 2003[10],[14]. Elle est membre de longue date du conseil d'administration et dirigeante du Bread and Roses Community Fund[15] une fondation publique qui soutient les organisations locales travaillant pour la justice raciale et économique[10]. Elle est l'une des fondatrices de la marche DKYE de Philadelphie, de Drag King[16] et du conseil d'administration de la maison (Manolo) Blahnik.

En 2008, elle est nommée à un poste dans le secteur public en tant que directrice des affaires LGBT pour la ville de Philadelphie[17] dirigeant les efforts du bureau du maire des affaires LGBT et du conseil consultatif du maire sur les affaires LGBT[18],[19]. Le directeur des affaires LGBT élabore des priorités pour la ville de Philadelphie sur des questions telles que la sécurité publique, l'éducation, le développement économique, la santé et les services municipaux et les droits civils[20],[21]. En 2012, Philadelphie se classe au deuxième rang national pour l'égalité des LGBT dans la première édition de l'indice d'égalité municipale de la campagne des droits de l'homme. Philadelphie est la ville ayant le score le plus élevé du pays (parmi les dix plus grandes villes) et la ville ayant le score le plus élevé sans protection juridique à l'échelle de l'État pour les personnes LGBT[22]. Pendant le mandat de Casarez, Philadelphie adopte les protections des droits LGBT les plus larges du pays, lorsque le maire Nutter signe le projet de loi n°130224[23].

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

Out Magazine nomme Casarez l'une des « 100 leaders les plus influents du nouveau millénaire » en 1999[24]. Elle reçoit le prix Philadelphia Out Proud et est le grand maréchal de la Pride LGBT de Philadelphie en 2001[2].

Casarez est honorée par l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP) avec le Prix annuel du service communautaire en reconnaissance de son activisme pour la justice sociale et politique[2].

Le travail de Casarez en faveur des communautés de salles de bal LGBT est reconnu et elle reçoit le prix humanitaire au 20e anniversaire du bal de la Renaissance à la Maison du Prestige[25] et le prix du service communautaire au bal de la maison Blahnik[26]. Elle obtient le prix Kiyoshi Kuromiya pour la justice de Philadelphia FIGHT[27], et le prix Cheryl Ingram Advocate for Justice de la Philadelphia Bar Association[28]. Casarez reçoit le Hero Award du Delaware Valley Legacy Fund. Parmi les lauréats du passé, figurent la pionnière des droits des homosexuels Barbara Gittings, la philanthrope Mel Heifetz et le gouverneur de Pennsylvanie Ed Rendell[29]. Elle reçoit également le prix David Acosta Revolutionary Leader Award en 2013 par la Gay and Lesbian Latino AIDS Education Initiative[30],[31].

Logo de la bibliothèque de la Gay Pride de Philadelphie

Les médias locaux et nationaux reconnaissent les contributions de Casarez. Go Magazine la nomme dans les « 100 Women We Love »[16] et « Women at the Helm »[10]. Le Philadelphia Magazine l'inclus dans un « Who's Who of Philly's Gay Community »[32]. Philly Gay Calendar distingue Casarez comme la « personne de l'année »[26] et elle reçoit le Philadelphia Leadership Award de Women's eNews[33].

Casarez fait le premier discours à la cérémonie de la Citizens Bank Park à Philadelphie avant un match des Phillies contre les Astros le 23 août 2010[34].

Les dernières années[modifier | modifier le code]

Casarez est diagnostiquée avec un cancer du sein inflammatoire en 2009. Le Philadelphia Gay News publie des extraits du blog de Casarez, relatant ses premières expériences en tant que personne vivant et travaillant avec le cancer. La Fondation Susan G. Komen pour le cancer du sein lui décerne son prix de survivant 2012[35].

Casarez épouse sa partenaire de longue date, Tricia Dressel, le lors d'une cérémonie civile privée au Manhattan Marriage Bureau, trois semaines après que l'État de New York ait adopté la loi sur l'égalité de mariage[36]. Le maire de la ville de Philadelphie, Michael Nutter, célèbre sa toute première cérémonie d'engagement homosexuel pour le couple lors de leur fête d'anniversaire de dix ans tenue le au Fleisher Art Memorial de Philadelphie[25].

En avril 2013, Casarez s'engage dans la communauté latino-américaine en organisant des efforts pour sauver La Milagrosa[37], la première église hispanophone de Philadelphie. Les arrière-grands-parents de Casarez avait aidé à l'établir au début des années 1900[38].

Après avoir vécu avec un cancer pendant cinq ans, Casarez est décédée le 19 octobre 2014[39].

Distinctions post mortem[modifier | modifier le code]

Le 14 mai 2019, la résidence Gloria Casarez de Project HOME est inaugurée en son honneur[40],[41]. La résidence propose des logements abordables LGBTQ-friendly pour les jeunes adultes sans-abri, et un peu trop vieux pour des familles d'accueil. Il s'agit du premier logement supervisé permanent de ce type en Pennsylvanie

Le 11 octobre 2015, la célébration de l'Outfest de Philadelphie dévoile la peinture murale Gloria Casarez de l'artiste Michelle Angela Ortiz sur le mur du gymnase de la 12erue[42],[43].

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en-GB) P. G. N. Staff, « GALAEI celebrates 25 years of revolutionary ideas », sur PGN | The Philadelphia Gay News (consulté le 13 février 2020)
  2. a b c et d (en) « Gloria Casarez papers, 1987-2015 », dla.library.upenn.edu, William Way LGBT Community Center Philadelphia PA, John J. Wilcox Jr. LGBT Archives, (consulté le 3 novembre 2019)
  3. (en) Suzi Nash, « Gloria Casarez » [archive du ], PGN - The Philadelphia Gay News, (consulté le 17 octobre 2014)
  4. (en) Zucchino, David., Myth of the welfare queen : a Pulitzer prize-winning journalist's portrait of women on the line, New York, Scribner, (ISBN 0-684-81914-7, OCLC 36446930, lire en ligne)
  5. (en) Mary Bricker-Jenkins, Bricker-Jenkins, Mary; Young, Carrie; Honkala, Cheri (2007). "Using economic human rights in the movement to end poverty : the Kensington Welfare Rights union and the Poor People's Economic Human Rights campaign", New York, Columbia University Press, , 122–137 p. (ISBN 978-0-231-51034-9, OCLC 826477797, lire en ligne)
  6. (en) « The Daily Pennsylvanian :: Panelists discuss plight of city's homeless » [archive du ], Dpnthesn.net (consulté le 17 octobre 2014)
  7. (en) Jha, Sandhya R., Transforming communities : how people like you are healing their neighborhoods, Saint Louis, Missouri, , 144 p. (ISBN 978-0-8272-3715-5, OCLC 988276950)
  8. (en-US) Calendar, « Summer of Social Action Program », Poor peoples economic human rights campaign (consulté le 5 novembre 2019)
  9. (en-US) « Students dedicate spring break to service, social justice through Alternative Break trips », The Scarlet and Black, (consulté le 5 novembre 2019)
  10. a b c et d (en) « Women At The Helm », sur GO Magazin, (consulté le 17 octobre 2014)
  11. a b et c (en) « Queer-Sighted - Arts and Culture - Philadelphia Weekly » [archive du ], sur Philadelphia Weekly (consulté le 17 octobre 2014)
  12. (en) « Philadelphia Gay News 36, no. 26 (June 29-July 5, 2012): 1 ("AIDS in America") | ArchivesSpace Public Interface », wilcoxarchives.org (consulté le 6 novembre 2019)
  13. Nash, Suzi, « GALAEI marks 20 years of dedicated service leadership » [archive du ], Philadelphia Gay News, Epgn.com, (consulté le 17 octobre 2014)
  14. (en) « Home | Prevention Point », ppponline.org (consulté le 3 novembre 2019)
  15. (en-US) « Bread & Roses Community Fund mourns loss of board member Gloria Casarez | Bread & Roses Community Fund » (consulté le 6 novembre 2019)
  16. a et b (en) « 100 Women We Love: Class of 2009 (in no particular order, cause we love em' all!) », sur GO Magazine, (consulté le 17 octobre 2014)
  17. (en) « Nutter appoints city gay liaison Gloria A. Casarez will be the city's first in that post to work out of the mayor's office. », Philly.com (consulté le 17 octobre 2014)
  18. (en) « Philly's Leaders Discuss the State of LGBT Affairs - News and Opinion » [archive du ], sur Philadelphia Weekly (consulté le 17 octobre 2014)
  19. (en) « Philadelphia Gay News 32, no. 18 (May 2-8, 2008): 1 ("GALAIE director named new LGBT liaison") | ArchivesSpace Public Interface », wilcoxarchives.org (consulté le 6 novembre 2019)
  20. (en-US) « Office of LGBT Affairs Serving the LGBTQ residents of Philadelphia through advocacy and inclusion. », City of Philadelphia (consulté le 3 novembre 2019)
  21. (en) « Philadelphia Gay News 34, no. 26 (June 25-July 1, 2010): 5 ("Input sought from LGBT seniors") | ArchivesSpace Public Interface », wilcoxarchives.org (consulté le 6 novembre 2019)
  22. (en) « HRC Releases List of Most Gay Friendly Cities », Advocate.com, (consulté le 17 octobre 2014)
  23. « City of Philadelphia - File #: 130224 », phila.legistar.com (consulté le 3 novembre 2019)
  24. Out, New York, Here, , 55 p. (ISSN 1062-7928, lire en ligne)
  25. a et b (en) « Philadelphia Gay News 35, no. 35 (September 2-8, 2011): 1 ("Gay journos see jump in attendance for Philly event") | ArchivesSpace Public Interface », wilcoxarchives.org (consulté le 6 novembre 2019)
  26. a et b (en) « Person of the Year 2010: Gloria Casarez », PhillyGayCalendar.com (consulté le 17 octobre 2014)
  27. (en) « FIGHT promotes education : discussion in June », sur EPGN (consulté le 17 octobre 2014)
  28. (en) « ISSUU - PGN June 3 - 9, 2011 edition by The Philadelphia Gay News », Issuu (consulté le 17 octobre 2014)
  29. (en) Jen Colletta, « DVLF to honor community 'heroes' », PGN - The Philadelphia Gay News (consulté le 17 octobre 2014)
  30. (en-US) John F. Morrison and Alex Wigglesworth, « Philadelphia's first director of city's Office of LGBT Affairs, Gloria Casarez, dead at 42 », Philadelphia Inquirer (consulté le 6 novembre 2019)
  31. (en) « Philadelphia Gay News 37, no. 18 (May 3-9, 2013): 5 ("City leader honored for community work") | ArchivesSpace Public Interface », wilcoxarchives.org (consulté le 6 novembre 2019)
  32. (en) « The New Who's Who of Philly's Gay Community », Phillymag.com, (consulté le 17 octobre 2014)
  33. (en) « Event – Philadelphia Leadership Awards 2010 Wendy Beetlestone Gloria Casarez Alice (Tish) Emerson JoAnne Fischer Patricia Giorgio-Fox – Women's eNews », Womensenews.org (consulté le 17 octobre 2014)
  34. (en-US) Solomon Leach, « Group rallies to protest closure of Spanish chapel », Philadelphia Inquirer, (consulté le 6 novembre 2019)
  35. (en) « Survivors Celebration » [archive du ], Komen Philadelphia, (consulté le 17 octobre 2014)
  36. (en-GB) Jen Colletta, « Wedding: Gloria Casarez and Tricia Dressel », PGN | The Philadelphia Gay News (consulté le 6 novembre 2019)
  37. (en) Samantha Melamed, « La Milagrosa Churchgoers Protest Its Planned Sale and Closure » [archive du ], City Paper, (consulté le 17 octobre 2014)
  38. (en-US) Solomon Leach, « Group rallies to protest closure of Spanish chapel », Philadelphia Inquirer, (consulté le 6 novembre 2019)
  39. (en) « Philadelphia's First LGBT Liaison, Gloria Casarez, Dead at 42 », www.advocate.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  40. (en) « And pride marches on », www.epgn.com (consulté le 3 novembre 2019)
  41. (en) « Gloria Casarez Residence Grand Opening », Project HOME, (consulté le 3 novembre 2019)
  42. (en-US) « Philly Pride Presents - Philly Gay Pride Events », Philly Pride Presents (consulté le 3 novembre 2019)
  43. (en-US) « Details of Gloria Casarez Mural Revealed | G Philly », Philadelphia Magazine, (consulté le 3 novembre 2019)