Glittertind (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glittertind
Description de cette image, également commentée ci-après

Glittertind en 2013.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Folk metal, viking metal
Années actives Depuis 2001
Labels Napalm Records, Indie Recordings, Napalm Records, Karmageddon Media, Ultima Thule Records (ancien)
Site officiel www.glittertind.net
Composition du groupe
Membres Torbjørn Sandvik
Geirmund Simonsen
Stefan Theofilakis
Bjørn Nordstoga
Olav Aasbø
Geir Holm

Glittertind est un groupe de folk et viking metal norvégien, originaire de Lillesand. Le style musical du groupe présente aussi des éléments de punk rock. Formé en 2001 par Torbjørn Sandvik, il porte le nom du deuxième sommet de Norvège, le Glittertind.

Biographie[modifier | modifier le code]

Torbjørn Sandvik, de Glittertind, en 2009.

Glittertind est à l'origine un one-man-band de Torbjørn Sandvik, dans lequel il publiera les albums Evige Asatro (2004) et Til Dovre Faller (2005) au label néerlandais Karmageddon Media[1]. L'album mêle des éléments de punk, heavy metal et folk. En 2008, Geirmund Simonsen rejoint le projet. En 2009, ils enregistrent ensemble l'album Landkjenning (2009) au label Napalm Records (Universal Germany).

En 2010, Glittertind devient un groupe à part entière, et publie en 2013 Djevelsvart, leur premier album au label Indie Recordings. L'album s'inspire d'auteurs issus du 19e siècle. Pendant l'enregistrement de l'album, la compagne de Torbjørn est atteinte d'un grave cancer, et trouve du réconfort dans le désespoir qu'il partage avec ces écrivains du 19e siècle. Les attaques terroristes du 22 juillet ont également inspirées l'album. La chanson Sprekk for sol est dédiée à l'une des victimes d'Utøya, Torjus Jakobsen Blattmann, pour son engagement contre la haine idéologique. Djevelsvart est bien accueilli par la presse locale et internationale[2],[3],[4],[5]. L'équivalent norvégien de la BBC Radio 1, NRK P1, liste le single Kvilelaus premier de sa liste, et le groupe fait ses débuts sur cette chaine de radio.

Avec leur album qui suit, Blåne for blåne, Glittertind continue dans la lignée historique. Blåne for blåne, publié en 2015, s'inspire de l'année 1945 lorsque la paix régnait il y a 70 ans. La guerre montrait à l'humain les dégâts qu'il pouvait engendrer, mais aussi lui faire comprendre les valeurs de la liberté, la justice sociale, la tolérance et la solidarité. Leur premier single radio, Høyr min song (Til Fridomen), est publié le 9 janvier.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Mellom Bakkar Og Berg (démo)
  • 2003 : Evige Asatro (démo)
  • 2004 : Evige Asatro
  • 2005 : Til Dovre Faller
  • 2009 : Evige Asatro / Til Dovre Faller
  • 2009 : Landkjenning
  • 2013 : Djevelsvart
  • 2015 : Blåne for blåne

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Carolus Rex 5
  • 2002 : Carolus Rex 6
  • 2004 : Carolus Rex 7
  • 2009 : Nothing Burns like Napalm Vol II[6]
  • 2009 : Evige Asatro / Til Dovre Faller
  • 2009 : Fear Candy 68 (Terrorizer)[7]
  • 2009 : Metal Hammer No. 193: Battle Metal VIII (Metal Hammer)[8]
  • 2009 : Sweden Rock Magazine No. 62 (Sweden Rock Magazine)[9]
  • 2013 : Christmas Carnage Vol. 1 (compilation)[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Details », sur Rock Hard (consulté le 15 mars 2013).
  2. (en) « Glittertind - Djevelsvart », sur Metal Temple,‎ (consulté le 12 janvier 2017).
  3. (de) « Glittertind - Djevelsvart - Review », sur metal.de (consulté le 12 janvier 2017).
  4. (nl) « Glittertind - Djevelsvart », sur lordsofmetal.nl (consulté le 12 janvier 2017).
  5. (de) « GLITTERTIND - Djevelsvart », sur powermetal.de,‎ (consulté le 12 janvier 2017).
  6. Nothing Burns like Napalm Vol II, sur Discogs.
  7. Fear Candy 68, sur Discogs.
  8. Metal Hammer No. 193: Battle Metal VIII, sur cdfrog.com.
  9. Sweden Rock Magazine No. 62 sur cdfrog.com.
  10. Christmas Carnage Vol. 1, sur bravewords.com.

Lien externe[modifier | modifier le code]