Gliese 15

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Groombridge 34 A/B
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 00h 18m 22,9s/25.2s
Déclinaison 44° 01′ 22″/26″
Constellation Andromède
Magnitude apparente 8,09/11,06

Localisation dans la constellation : Andromède

(Voir situation dans la constellation : Andromède)
Andromeda IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M1.5V / M3.5V
Indice U-B 1,24/1,40
Indice B-V 1,56/1,81
Variabilité éruptives
Astrométrie
Vitesse radiale +12 km/s
Mouvement propre μα = 2 888,92 mas/a
μδ = 410,58 mas/a
Parallaxe 280,6902 ± 0,0429[1] mas
Distance 11,62 ± 0,04 al
(3,56 ± 0,01 pc)
Magnitude absolue 10,33/13,30
Caractéristiques physiques
Masse 0,49/0,16 M
Rayon 0,34/0,19 R
Luminosité 0,0064/0,000 42 L
Binaire
Compagnon Gliese 15 B
Demi-grand axe (a) 41,15"
Excentricité (e) 0,00
Période (P) 2 600 an
Inclinaison (i) 61,4°
Argument du périastre (ω) °
Longitude du nœud ascendant (Ω) 45,3°
Époque du périastre (τ) 1 745 JJ

Autres désignations

GX/GQ And, HD 1326, BD+43 44, GCTP 49, GJ 15 A/B, G 171-047/171-048, SAO 36248, LHS 3/4, LTT 10108/10109, LFT 31/32, HIP 1475, Vys 085 A/B

Gliese 15 (GJ 15), aussi désigné Groombridge 34, est un système stellaire et planétaire constitué d'au moins deux étoiles (aussi connues comme GX Andromedae et GQ Andromedae) et deux planètes.

Catalogage[modifier | modifier le code]

Le système est répertorié dans plusieurs catalogues astronomiques. Il constitue l'entrée numéro 34 dans A Catalogue of Circumpolar Stars (Un catalogue d'étoiles circumpolaires), catalogue publié à titre posthume, en 1838, par l'astronome britannique Stephen Groombridge, d'où la désignation Groombridge 34[2].

Situation et visibilité[modifier | modifier le code]

Selon les mesures de parallaxe de Gaia, le système est situé à 11,6 années-lumière du Soleil. Cela en fait un des systèmes les plus proches du système solaire. Cependant, bien qu'elles soient relativement proches, la luminosité des deux étoiles est trop faible pour qu'elles puissent être vues à l'œil nu.

Le système a un relativement grand mouvement propre, 2,9 secondes d'arc par an[3], et s'éloigne du système solaire à la vitesse de 11,6 kilomètres par seconde[4]. Il est passé au périhélie il y a environ 15 000 ans, quand il est passé à environ 3,5 parsecs (11,4 années-lumière) du Soleil[3].

Structure et membres[modifier | modifier le code]

Les deux étoiles, qui constituent un système binaire, sont des naines rouges éruptives en orbite quasi-circulaire. Elles sont situées à 147 unités astronomiques l'une de l'autre, ce qui leur donne une période orbitale d'environ 2 600 ans[5].

Les étoiles sont de type spectral M1.5V et M3.5V. Elles montrent toutes deux variations aléatoires de luminosité en raison d'éruptions[6].

GJ 15 A[modifier | modifier le code]

L'étoile GJ 15 Aa[modifier | modifier le code]

GJ 15 Aa, ou Groombridge 34 Aa, est l'objet primaire du système. C'est la plus massive et la plus lumineuse des deux étoiles du système. C'est une naine rouge de type spectral M1.4[7]. Sa luminosité varie en raison d'éruptions, ce qui lui vaut la désignation d'étoile variable GX Andromedae. Des observations de Gaia suggèrent une période de rotation de 44 jours et un cycle d'activité magnétique d'environ 9 ans[8].

Les planètes GJ 15 Ab et GJ 15 Ac[modifier | modifier le code]

En , Andrew W. Howard et ses collaborateurs annoncèrent la découverte d'une planète autour de Gliese 15 A[9], désignée GJ 15 Ab. L'existence de la planète fut déduite de l'analyse des vitesses radiales de l'étoile hôte par le relevé Eta-Earth en utilisant HIRES à l'observatoire W. M. Keck. Au moment de sa découverte, il s'agissait de la sixième exoplanète connue la plus proche.

En utilisant le spectrographe CARMENES combiné aux mesures de HARPS et de HIRES, Trifon Trifonov et ses collègues ne parvinrent pas à détecter la planète GJ 15 Ab. Cependant, ils proposèrent l'existence d'une autre planète, GJ 15 Ac, autour de l'étoile[10].

Des observations ultérieures de HIRES permirent de réconcilier ces résultats. Avec ces données, qui couvraient un plus grand intervalle de temps, les deux planètes furent retrouvées. La masse minimale de GJ 15 Ab est 3,03 masses terrestres, ce qui en fait une super-Terre, là où celle de GJ 15 Ac est 36 masses terrestres, ce qui en fait un super-Neptune. Leurs périodes orbitales sont respectivement de 11,4 et 7 400 jours. À ce jour, ces planètes font de ce système le système multiplanétaire le plus proche du système solaire[11].

GJ 15 B, l'étoile compagne[modifier | modifier le code]

GJ 15 B, ou Groombridge 34 B, est la plus petite et moins chaude des deux étoiles. Elle aussi connue sous la désignation d'étoile variable GQ Andromedae. C'est une naine rouge éruptive, comme l'étoile primaire. Son type spectral est M4.1[7].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]