Glenn Curtiss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Glenn Curtiss
Curtiss France.jpg

Glenn Curtiss

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
BuffaloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Glenn Hammond CurtissVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions
Glenn Curtiss, sur Curtiss No 2 à la Semaine de Champagne d'août 1909 (Record de vitesse aérien).

Glenn Hammond Curtiss ( à Hammondsport, État de New York à Buffalo, États-Unis) est un pionnier de l’aviation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , Glenn Curtiss fonde une fabrique de bicyclettes.

En 1903, Glen Curtiss, coureur cycliste et vendeur de bicyclettes, passe à la moto, il en devient constructeur. Il obtient son premier record mondial de vitesse à moto, avec une Curtiss V-2 (103 km/h, au Yonkers New York).

En 1906, après une rencontre avec les frères Wright, il devient constructeur d’avions qu’il fabrique en deux mois. Il fonde la première firme de construction aéronautique américaine le .

Le 1er janvier 1910, après avoir passé des examens sous le contrôle du gouvernement le 7 octobre de l'année précédent, il obtient le brevet n°2 décerné par l'Aéro-Club de France (le premier étant attribué à Louis Blériot). Le 18 juin 1911, c'est au tour de l'Aero Club of America de lui décerner ensuite son brevet, le n°1[1].

En 1907, il établit un deuxième officieux record de vitesse absolue air-terre-mer sur sa moto Curtiss V-8 motorcycle (en)[2] à Ormond Beach en Floride, battu le par Bob Burman sur l'une des six Blitzen Benz 200HP.

Il crée également la Herring-Curtiss Company au capital initial de 360 000 dollars avec le pionnier Augustus Herring le .

Le , à la « Grande Semaine d’aviation de la Champagne » de Reims-Bétheny, il remporte le premier trophée Gordon-Bennett en volant avec son Curtiss-Herring no 1, Reims Racer, à une vitesse de 75,774 kilomètres par heure, repartant avec la coupe en argent d'une valeur de 12 500 francs et avec 2 000 francs de prix[3].

Le 29 mai 1910, Glenn Curtiss remporte le Prix du New York World en volant d'Albany jusqu'à l’île de Governor’s Island, soit 225 kilomètres couverts avec un biplan. Il empoche alors 50 000 francs pour cette performance.[4]

Le , à San Diego, il décolle de la surface de l'océan et vient amerrir à côté du cuirassé Pennsylvania. Hissé à bord puis remis à l'eau, il rejoint la côte par la voie des airs. Curtiss fait dresser un acte officiel stipulant qu'il est le premier à avoir volé à bord d'un hydravion.

Cependant, le , le Français Henri Fabre a réalisé le même exploit sur l'étang de Berre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ottello Dominique, « Les cent premiers brevets », sur aviatechno.net (consulté le 10 avril 2018)
  2. Top 10 Weirdest Custom Motorcycles - Dimensionally challenged motorcycle mavericks, par Paul Garson sur Motorcycle (15 septembre 2010).
  3. Le 28 août 1909 dans le ciel : Curtiss s’empare de la coupe Gordon-Bennett Air-journal.fr 28 août 2011
  4. Le 29 mai 1910 dans le ciel : Glenn Curtiss relève le défi du New York World

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]