Glendon Swarthout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Swarthout.
Glendon Swarthout
Description de cette image, également commentée ci-après
Glendon Swarthout
Nom de naissance Glendon Fred Swarthout
Naissance
Pinckney, Michigan (en), Michigan, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 74 ans)
Scottsdale, Arizona, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Spur Award du meilleur roman de western 1975 et 1988
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Glendon Swarthout, né le à Pinckney, Michigan (en), dans le Michigan, et mort le à Scottsdale, en Arizona, est un écrivain américain, auteur de western et de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur d'anglais à l'université Concordia Ann Arbour, dans le Michigan, il publie son premier roman, Willow Run, en 1943. Il écrit ensuite pour le théâtre. En 1958, Ceux de Cordura (They Came to Cordura) lui vaut la notoriété quand ce roman est adapté au cinéma l'année suivante, sous le titre éponyme, par Robert Rossen.

Where the Boys Are, publié en 1960, sera adapté à deux reprises : d'abord par Henry Levin sous le même titre en 1960, puis par Hy Averback sous le titre Where the Boys Are '84 en 1984.

En 1975, Swarthout fait paraître Une gâchette (The Shootist) qui est, selon Claude Mesplède, « un des plus extraordinaires récits sur la mort de toute la littérature »[1]. Pour ce roman, il reçoit le Spur Award du meilleur roman de western 1975, décerné par la Western Writers of America (en). Le roman est adapté au cinéma par Don Siegel en 1976 sous le titre Le Dernier des géants.

Glendon et Kathryn Swarthout dans leur maison à Scottsdale, Arizona

The Homesman, publié en 1988, vaut à Swarthout un second Spur Award, ainsi que le Wrangler Award du meilleur roman de western 1988 de la Western Heritage Association.

Il a également écrit plusieurs romans en collaboration avec sa femme, Kathryn Swarthout, dont Court-toujours (Whitchaway), paru en 1969.

il meurt d'un emphysème pulmonaire en 1992.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Willow Run (1943)
  • They Came to Cordura (1958)
    Publié en français sous le titre Ceux de Cordura, traduit par Marie-Lise Marlière, Paris, Gallimard, coll. « Du monde entier », 1959
  • Where the Boys Are (1960)
  • Welcome to Thebes (1962)
  • The Cadillac Cowboys (1964)
  • The Eagle and the Iron Cross (1966)
    Publié en français sous le titre L'Aigle et la Croix de fer, traduit par Claude Elsen, Paris, Éditions Stock, 1967
  • Loveland (1968)
  • Bless the Beasts and Children (1970)
    Publié en français sous le titre Les Évadés de Box-Cañon, traduit pas Gisèle Bernier, Paris, Éditions Stock, 1971, réédition de la même traduction révisée sous le titre Bénis soient les enfants et les bêtes, Paris, Gallmeister, coll. « Totem » no 73, 2017 (ISBN 978-2-35178-572-0)
  • The Tin Lizzie Troop (1972)
  • Luck and Pluck (1973)
  • The Shootist (1975)
    Publié en français sous le titre Une gâchette, traduit par France-Marie Watkins, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 32, 1975 (ISBN 2-07-046032-0)
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Le Tireur, traduit pas Laura Derajinski, Paris, Gallmeister, coll. « Totem » no 23, 2012 (ISBN 978-2-35178-523-2)
  • Skeletons (1979)
    Publié en français sous le titre Ré-percussions, traduit par France-Marie Watkins, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1772, 1980 (ISBN 2-07-048772-5)
  • The Old Colts (1985)
  • The Homesman (1988)
    Publié en français sous le titre Le Chariot des damnés, traduit par Jacques Martinache, Paris, Presses de la Cité, 1992 (ISBN 2-258-02523-0)
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Homesman, traduit pas Laura Derajinski, Paris, Gallmeister, coll. « Nature Writing », 2014 (ISBN 978-2-35178-076-3)
  • Pinch Me, I Must Be Dreaming (1994)

Littérature d’enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • A Christmas Gift (1977), aussi paru sous le titre The Melodeon
    Publié en français sous le titre L'Harmonium, traduit par Rose-Marie Vassallo, Paris, Flammarion, coll. « Castor poche » no 33, 1981 (ISBN 2-08-161738-2)

Romans coécrit avec Kathryn Swarthout[modifier | modifier le code]

  • The Ghost and Magic Saber (1963)
  • Whitchaway (1968)
    Publié en français sous le titre Court-toujours, traduit par Claude Elsen, Éditions Stock, 1969
  • The Button Boat (1971)
  • TV Thompson (1972)
  • Whales To See The (1975)
  • Cadbury’s Coffin (1982)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Pancho Villa's One-Man War (1953)
  • What Every Man Knows (1956)
  • A Glass of Blessings (1959)
  • The Attack on the Mountain (1959)
  • Going to See George (1965)
  • The Ball Really Carries in the Cactus League Because the Air Is Dry (1978)
  • A Horse for Mrs. Custer (1995), publication posthume

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix du théâtre aux armées 1947
  • Hopwood Awards (en) 1948
  • Médaille d’or de la National Society of Arts and Letters en 1972
  • Spur Award du meilleur roman de western 1975 de la Western Writers of America (en) pour The Shootist
  • Spur Award du meilleur roman de western 1988 de la Western Writers of America pour The Homesman
  • Wrangler Award du meilleur roman de western 1988 de la Western Heritage Association pour The Homesman
  • Owen Wister Award for Lifetime Achievement de la Western Writers of America en 1991

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Années Série noire vol.4 p. 144

Liens externes[modifier | modifier le code]