Glauber Rocha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glauber et Rocha (homonymie).
Glauber Rocha
Naissance
Vitória da Conquista
Brésil
Nationalité Drapeau du Brésil Brésilienne
Décès (à 42 ans)
Rio de Janeiro
Brésil
Profession Réalisateur
Films notables Le Dieu noir et le Diable blond,
Terre en transe,
Antonio Das Mortes

Glauber Rocha, né le à Vitória da Conquista (Bahia, Brésil) et mort le à Rio de Janeiro (Brésil), est un réalisateur, scénariste, acteur, monteur, compositeur et producteur de cinéma brésilien. Leader du cinéma Novo, la nouvelle vague brésilienne, il a également beaucoup écrit sur le cinéma comme journaliste et polémiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Glauber Rocha est né le 14 mars 1939 à Vitória da Conquista dans l'État de Bahia au Brésil. Sa famille déménage à Salvador de Bahía lorsqu'il a neuf ans. Il étudie dans une école presbytérienne, s'intéresse aux arts, et plus particulièrement au théâtre et au cinéma. Il travaille comme critique de cinéma, devient assistant réalisateur, tourne des courts métrages, puis réalise son premier long métrage Barravento en 1962.

Son deuxième long métrage Le Dieu noir et le Diable blond, présenté au Festival de Cannes en 1964, est acclamé dans le monde et ouvre la trilogie de la Terre complétée par les films Terre en transe (1967) et Antonio das Mortes (1969). Il remporte avec le premier le Prix FIPRESCI de la Critique Internationale au Festival de Cannes 1967, et avec le second le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1969. C'est avec ses films qu'il s'impose comme le chef de file du cinéma Novo : la nouvelle vague brésilienne.

Ces films sont renommés pour leur thèmes fortement politiques combinés le plus souvent à des éléments mystiques et folkloriques.

Après le coup d'État de 1964, il quitte son pays en 1971, et vit en Espagne, au Chili, au Portugal.

Durant cet exil, il continue à tourner des films qui sont plus expérimentaux et avant-gardiste que ses films brésiliens. Au cours de cette période, entre 1973 et 1975, il a une expérience de vie commune avec l'actrice française Juliet Berto.

Atteint d'une infection pulmonaire, Il est interné dans un hôpital proche de Lisbonne (Portugal) le 6 août 1981, et retourne finalement au Brésil le 21 août 1981. Il meurt le lendemain, 22 août 1981, à la clinique Balbina, dans le quartier de Botafogo à Rio de Janeiro, à l'âge de 42 ans.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs Métrages[modifier | modifier le code]

Courts Métrages[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Glauber Rocha est scénariste de toutes ses réalisations.

Producteur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Monteur[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Bibliographie

Sylvie PIERRE : Glauber Rocha (Paris 1987, Editions des Cahiers du cinéma)

Laurent DESBOIS : A Odisseia do cinema brasileiro, da Atlântida à Cidade de Deus (Companhia das Letras, 2016 - préface de Walter Salles : Cinema em construçao)

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]