Glass Candy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Glass Candy
Description de cette image, également commentée ci-après
Glass Candy, en concert au Smell, à Los Angeles le .
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Synthpop[1], Italo disco[2], electro-rock[3], dance-punk (débuts)[4], art punk (débuts)[5], glam punk (débuts)[6]
Années actives Depuis 1996
Labels K Records, Troubleman Unlimited Records, Italians Do It Better
Composition du groupe
Membres Ida No
Johnny Jewel
Anciens membres Avalon Kalin
Jimi Hey

Glass Candy est un groupe de musique électronique américain, originaire de Portland[7]. Formé en 1996, le groupe est constitué de Ida No (chanteuse) et le producteur Johny Jewel (guitariste et claviériste). Le groupe est connu pour changer leur style de musique au fil des années et ainsi expérimenter différents genres musicaux.

Ils comptent plusieurs albums depuis 2000 dont le premier Love, Love, Love en 2003[8], la sortie d'un nouvel album est annoncée depuis 2011[9]. Johnny Jewel est aussi membre et fondateur des groupes Chromatics et Desire ainsi que du label Italians Do It Better[10].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Glass Candy est formé par Ida No, originaire de Vancouver, à Washington, et Johnny Jewel (né John Padgett), d'Austin (Texas), en 1996[2]. Le duo se rencontre un an dans une boutique Fred Meyer où Jewel travaillait, à Portland[2],[11]. Ils produiront peu après sous le nom de Glass Candy and the Shattered Theatre[2].

No décrit les premières chansons du groupe « droney et bizarre[2]. » Elles sont largement inspirées par le no wave, post-punk, et l'art rock[1],[12], comme en témoignent leur trois premiers singles, Brittle Women (1999), Metal Gods (2001) et une reprise de Johnny Are You Queer de Josie Cotton (2002)[2]. Ils tournent avec The Convocation of... en 2001, et publient un album live cette année au label Vermin Scum[1].

Love Love Love et B/E/A/T/B/O/X[modifier | modifier le code]

Leur premier album studio, Love Love Love, est publié chez Troubleman Unlimited Records en 2003. En 2006, Jewel lance Italians Do It Betteravec Mike Simonetti comme sous-marque de Troubleman[2]. En novembre 2007, Glass Candy publie son deuxième album, B/E/A/T/B/O/X, chez Italians Do It Better. Une compilation intitulée Deep Gems est publiée à la fin 2008, et comprend des chansons inédites, des faces B, et des remixes. Dans une interview avec Deep Gems, Spin se réfère au groupe comme « un duo excentrique de Portland » qui « effraye le dancefloor »[13]. Les chansons de Glass Candy sont utilisées par l'entreprise française Chloé[14] et aussi par Karl Lagerfeld pour son fashion show été/printemps 2008 de Haute Couture Chanel et pour printemps-hiver '08/'09[15].

En février 2010, le groupe publie l'EP six titres Feeling Without Touching[16]. En 2016, la chanson Candy Castle est utilisée dans la série Westworld[17].

Body Work (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Glass Candy révèle le titre de leur prochain album, Body Work, en , No expliquant qu'il s'agit d'un « hommage à l'acupuncture, au yoga, au Rolfing[18]. » Il est précédé par le single Warm in the Winter le , qui contient la face B Beautiful Object[19]. Le clip de la chanson est publié le . Warm in the Winter est utilisée pour le fashion show automne/hiver 2012/2013 de Balenciaga[20], et pour des publicités et courts-métrages pour Lucky Brand Jeans et Red Bull[21],[22]. Un clip pour Halloween, un autre teaser de l'album, est publié le [23].

Le , Glass Candy publie le clip de la chanson Redheads Feel More Pain, qui apparait sur la compilation publiée par Italians Do It Better, After Dark 2[24]. Le duo publie une reprise de Rise de Herb Alpert (1979) sur SoundCloud le [25],[26].

Leur titre Warm in the Winter est utilisé en 2015 par Air France pour son nouvel habillage (campagne de publicité et vidéo de consignes de sécurité dans les avions). L’expression « Love is in the air » perpétuellement répétée dans le morceau fait écho au nouveau slogan de la compagnie aérienne, « France is in the Air »[27].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Avalon Kalin – batterie
  • Jimi Hey – batterie
  • Dusty Sparkles – saxophone, batterie
  • Mark Burden – batterie
  • Ginger Peachs – batterie

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Love Love Love (Troubleman Unlimited)
  • 2007 : B/E/A/T/B/O/X (Italians Do It Better)
  • 2013 : Body Work (TBC)

Albums vendus en tournée[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Demos 31, 37
  • 2002 : Demos 5.31.2002
  • 2005 : The Nite Nurses
  • 2006 : Music Dream

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Deep Gems (Italians Do It Better)

EP[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Smashed Candy (Vermin Scum)
  • 2005 : Iko (Troubleman Unlimited)
  • 2010 : Feeling Without Touching (Italians Do It Better)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Brittle Women (réédité sous le titre de Bräckliga Kvinnor en 2003 chez Troubleman Unlimited)
  • 2001 : Metal Gods (auto-produit)
  • 2002 : Love on a Plate (Troubleman Unlimited)
  • 2003 : Excite Bike (Troubleman Unlimited)
  • 2004 : Life After Sundown (Troubleman Unlimited)
  • 2007 : I Always Say Yes (Troubleman Unlimited)
  • 2007 : Miss Broadway (Italians Do It Better)
  • 2009 : Geto Boys (Italians Do It Better)
  • 2011 : Warm in the Winter (Italians Do It Better)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Daphne Carr, « Glass Candy | Biography & History », AllMusic (consulté le 30 avril 2008)
  2. a b c d e f et g (en) T. Cole Rachel, « Welcome to the Good Life », The Fader, (ISSN 1533-5194), p. 74.
  3. (en) « On The Rise 2014: 12 Film Composers To Watch », IndieWire, (consulté le 17 juillet 2017).
  4. (en) Andrew Drever, « Indie-rock mentor hits the dance floor », The Age, (consulté le 17 juillet 2017).
  5. (en) Ezra Ace, « Damaged Disco », The Portland Mercury, (consulté le 17 juillet 2017).
  6. (en) Gregory Adams, « Johnny Jewel's Early Twenty Six Project Gets Unearthed », Exclaim!, (consulté le 17 juillet 2017).
  7. « B/e/a/t/b/o/x de Glass Candy »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 8 octobre 2017), Alexandre Cognard, Magic, mars 2008.
  8. (en)Glass Candy : Love, Love, Love, Brandon Stosuy, pitchfork, 18 mars.
  9. « Glass Candy : Halloween en écoute »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 8 octobre 2017), Magic, 31 octobre 2011
  10. Johnny Jewel : «J’ai envie que tout le monde aime ma musique», Elvire Von Bardeleben, Libération, 11 juin 2013.
  11. (en) Michael Byrne, « Glass Candy: Mystical Death Disco », XLR8R, (consulté le 7 décembre 2012).
  12. (en) Shawn Reynaldo, « Glass Candy », SF Weekly, (consulté le 17 juillet 2017).
  13. (en) Andy Beta, « Glass Candy, 'Deep Gems' (Italians Do It Better) », Spin, (consulté le 17 juillet 2017).
  14. (en) Camella Lobo, « Glass Candy: Alphaville and Adam Ant », L.A. Record, (consulté le 20 mars 2009).
  15. (en) « Glass Candy », Inspire Me, (consulté le 20 mars 2009).
  16. (en) « Feeling Without Touching – EP by Glass Candy », iTunes Store (US) (consulté le 28 février 2015).
  17. (en) what-song.com
  18. (en) Chris Young, « Busy 'Body Work': Q/A with Glass Candy's Ida No and Johnny Jewel », Oregon Music News.
  19. (en) Amanda Kaiser, « Glass Candy - Warm in the Winter », UR Chicago, (consulté le 14 janvier 2012).
  20. (en) « Balenciaga | Fall Winter 2012/2013 Full Fashion Show | Exclusive », YouTube, (consulté le 7 décembre 2012)
  21. (en) « Lucky Brand Holiday 2012 », Lucky Brand Jeans (consulté le 7 décembre 2012).
  22. (en) « Sound Advice - Picking the Soundtrack for Bending Colours », Red Bull, (consulté le 7 décembre 2012)
  23. (en) Amrit, « Glass Candy – "Halloween" », Stereogum, (consulté le 14 janvier 2012)
  24. (en) Evan Minsker, « Watch: Glass Candy Share Screen Test For "Redheads Feel More Pain" », Pitchfork, (consulté le 15 octobre 2013).
  25. (en) Gregory Adams, « Glass Candy "Rise" (Herb Alpert cover) », Exclaim!, (consulté le 21 octobre 2014).
  26. (en) Ethan Jacobs, « Glass Candy – "Rise" (Herb Alpert Cover) », Stereogum, (consulté le 21 décembre 2014).
  27. Air France : Air France is in the air - Culturepub

Liens externes[modifier | modifier le code]