Glamis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glamis
Glamis
L'église paroissiale de St Fergus, à Glamis.
Administration
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Écosse Écosse
Council area Angus
Région de lieutenance Angus
Force de police Police Scotland
Incendie Scottish Fire and Rescue Service
Ambulance Scottish Ambulance Service
Code postal DD8
Géographie
Coordonnées 56° 36′ 29″ nord, 3° 00′ 13″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Glamis
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Glamis
Géolocalisation sur la carte : Écosse
Voir sur la carte administrative d'Écosse
City locator 14.svg
Glamis
Géolocalisation sur la carte : Angus
Voir sur la carte administrative d'Angus
City locator 14.svg
Glamis

Glamis (prononcer [Glamz], /ɡlɑːmz/) est un petit village de la zone administrative écossaise de l'Angus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIIe siècle, Saint Fergus commande la construction d'une église à Glamis. Une église médiévale lui est consacrée sur le même site en 1242. Le temple actuel est achevé en 1792. Seule une nef datant de la seconde moitié du XVe siècle, la Strathmore Aisle, survit de la structure précédente. Le puits de St Fergus, qui aurait été utilisé par l'homme religieux pour les baptêmes, se trouve à proximité de l'église[1].

En 1491, Jacques IV fait de Glamis un burgh of barony (en) et lui accorde le droit de tenir une foire annuelle le 17 novembre, jour de la fête de St Fergus. Depuis, Glamis devient un centre religieux régional[1].

Le noyau historique du village est bâti à la fin du XVIIIe siècle par John Bowes, le 9ème comte de Strathmore, qui avait pour objectif de reloger les ouvriers déplacés lors du réaménagement du château de Glamis et de son domaine[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le bourg est situé à quelque six kilomètres au sud de Kirriemuir et à huit kilomètres au sud-ouest de Forfar[1].

Monument remarquable[modifier | modifier le code]

C'est à cet endroit que se trouve le château de Glamis, maison natale de la princesse Margaret, sœur de la reine Élisabeth II. Sa mère, Elizabeth Bowes-Lyon aussi connue comme la « Reine mère », passe son enfance ici[2]. C'est également le lieu de la mort du dernier roi alpin des Scots, Malcom II, le 25 novembre 1034[3].

Le village abrite aussi l'Angus Folk Museum, qui fut installé dans les locaux de six cottages construits en 1793. Le musée est géré par le National Trust for Scotland[1].

Glamis et Shakespeare[modifier | modifier le code]

Dans la tragédie Macbeth de William Shakespeare, le personnage de MacBeth est désigné au premier acte comme le thane (titre qui, dans l'Angleterre médiévale, correspondant à celui de gentilhomme) de Glamis. Le personnage historique ayant inspiré Shakespeare, le roi Macbeth Ier d'Écosse n'avait cependant aucun rapport avec Glamis, puisqu'il provenait du Moray, une région de l'Écosse située plus au Nord.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Glamis », sur Undiscovered Scotland (consulté le )
  2. (en) Cara Artman, « King Malcolm II of Scotland (1005 - 1034) », sur Royal Central, (consulté le )
  3. (en) « King Malcolm II of Scotland (1005 - 1034) », sur Britroyals (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]