Gladys West

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir West.
Gladys West
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Naval Surface Warfare Center Dahlgren Division (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Alpha Kappa Alpha (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Gladys Mae West, née Brown en 1930 ou 1931, est une mathématicienne américaine connue pour ses contributions aux systèmes de positionnement par satellites.

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Gladys West est née dans le comté de Dinwiddie, en Virginie[1], dans une famille d'agriculteurs dans une communauté de métayers. Après avoir obtenu une bourse d'études pour avoir fini à la première place dans sa classe au lycée, elle a étudié les mathématiques au College d'État de Virginie. En 1956, elle commença à travailler à Naval Surface Warfare Center Dahlgren Division, où elle fut la deuxième femme noire à être employée. Elle a rencontré son mari Ira West à la base navale et ils se sont mariés en 1957[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Gladys West a commencé à recueillir des données à partir de satellites, aboutissant au développement du Global Positioning System (GPS)[1]. Son superviseur Ralph Neiman la recommanda comme chef de projet pour le projet d'altimétrie radar Seasat, le premier satellite qui télédétecter les océans[3],[4]. En 1979, Neiman recommanda West pour aprobation (?, commendation)[5]. West fut programmeuse dans la Division Dahlgren pour les ordinateurs à grande échelle (?) et chef de projet pour les systèmes de traitement des données utilisées dans l'analyse des données satellitaires[6].

Le rapport de traitement de données pour Geosat par Gladys West.

En 1986, Gladys West publia Data Processing System Specifications for the Geosat Satellite Radar Altimeter (Spécifications du système de traitement de données pour l'altimètre radar du satellite Geosat), un guide illustré de 60 pages. Le guide du Naval Surface Weapons Center (NSWC) fut publié pour expliquer comment augmenter la précision de l'estimation des « hauteurs de géoïde et la déviation de la verticale", sujets de géodésie satellitaire. Ceci a été réalisé par le traitement de données créée à partir du radioaltimètre sur le satellite Geosat mis en orbite le 12 mars 1984[7]. Elle a travaillé à Dahlgren pendant 42 ans[1] avant de prendre sa retraite en 1998. Ses contributions au GPS ont seulement été découvertes lorsqu'un membre de la sororité de West, Alpha Kappa Alpha, a lu une courte biographie que West avait soumis pour une fonction d'alumni (?)[1].

En février 2018, Gladys West vit dans le comté de King George, en Virginie, et termine un doctorat (PhD) via un programme d'enseignement à distance avec Virginia Tech[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Cathy Dyson, « Gladys West's work on GPS 'would impact the world' », The Free Lance–Star,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « South Potomac Pilot », Issuu,‎ (lire en ligne)
  3. « Seasat », sur www.jpl.nasa.gov (consulté le 9 février 2018)
  4. « NASA - NSSDCA - Spacecraft - Details », sur nssdc.gsfc.nasa.gov (consulté le 9 février 2018)
  5. « Celebrate Black History Month: When you use your GPS, remember Gladys West | The Atlanta Voice », The Atlanta Voice | Atlanta GA News,‎ (lire en ligne)
  6. « Forum to Recount Impact of the War Years on Dahlgren and Region », sur Dahlgren Museum, (consulté le 9 février 2018)
  7. « Data Processing System Specifications for the Geosat Satellite Radar Altimeter », Naval Surface Weapons Center, (consulté le 9 février 2018)
  8. (en) « Meet Gladys West: One Of The 'Hidden Figures' Behind The Creation Of The GPS System », BECAUSE OF THEM, WE CAN,‎ (lire en ligne)