Gladys Swain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Swain.
Gladys Swain
Portrait de Gladys Swain
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) PsychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata

Gladys Swain (1945 - 1993) est une psychiatre française. Ses œuvres les plus célèbres sont ses livres sur l'histoire de la psychiatrie ainsi que ceux apportant un regard critique sur les théories de Michel Foucault sur la vision occidentale de la folie.

Ses désaccords avec Foucault se situent à deux niveaux. Sur un plan factuel, elle apporte un nouvel éclairage sur la naissance de la psychiatrie en France en insistant sur le travail pionnier de Philippe Pinel et de son école, travail que Foucault n'avait pas ignoré mais interprété différemment. Sur un plan philosophique, elle refuse l'idée foucaldienne selon laquelle l'internement des malades mentaux dans des asiles après 1800 serait dû à une montée croissante de l'intolérance envers ceux qui sont perçus comme étranges ou différents. Alors qu'elle est d'accord avec la théorie de Foucault selon laquelle les malades mentaux durant le Moyen Âge étaient libres de circuler, elle attribue la création du premier asile à la découverte que les « fous » avaient aussi un esprit et n'étaient pas contrôlés par des forces externes. Selon elle, il y eut alors une prise de conscience du fait que ces « fous » étaient également des êtres humains - et donc, que les autres êtres humains n'étaient peut être pas si radicalement étrangers à leur « folie ». Les problèmes mentaux pouvaient donc recevoir un traitement (ce que l'école de Pinel a appelé le « traitement moral »). Elle est aussi d'accord sur le fait que les premiers efforts furent maladroits et rudes, mais rejette la notion selon laquelle l'institution asilaire aurait été seulement et absolument répressive.

Œuvres choisies[modifier | modifier le code]

  • Le sujet de la folie, 1977
  • (en collaboration avec Marcel Gauchet), La pratique de l’esprit humain. L'institution asilaire et la révolution démocratique, Paris, Gallimard, 1980
  • (en collaboration avec Marcel Gauchet), Dialogue avec l'insensé, Paris, Gallimard 1994
  • avec Marcel Gauchet, Le vrai Charcot, Calmann-Levy, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]