Glacier de l'île du Pin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pine Island.
image illustrant l’Antarctique
Cet article est une ébauche concernant l’Antarctique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Glacier de l'île du Pin
Image illustrative de l'article Glacier de l'île du Pin

Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Inlandsis Ouest-Antarctique
Coordonnées 75° 10′ 00″ S, 100° 00′ 00″ O

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Glacier de l'île du Pin

Le glacier de l'île du Pin, en anglais : Pine Island Glacier, est un glacier faisant partie de l'inlandsis Ouest-Antarctique en Antarctique, sur l'île du Pin.

Activité volcanique[modifier | modifier le code]

En , les scientifiques de la British Antarctic Survey dirigés par Hugh Corr et David Vaughan ont découvert qu'un volcan sous-glaciaire est entré en éruption sous la calotte glaciaire de l'Antarctique il y a environ 2 200 ans. Plus importante éruption de ces 10 000 dernières années, de la cendre volcanique a été retrouvée sous la chaîne Hudson près du glacier[1].

Retrait[modifier | modifier le code]

En 2014, une équipe internationale menée par des scientifiques grenoblois affiliés au laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement du CNRS a établi que le retrait du glacier de l'île du Pin était entré dans une phase d'emballement. Trois modèles numériques distincts ont montré que ce glacier allait poursuivre sa perte de masse dans les prochaines décennies. Cet emballement fera du glacier de l'île du Pin un contributeur important dans la hausse du niveau des océans[2], avec entre 3,5 et 10 millimètres d’élévation lui étant imputables d'ici vingt ans. C'est à comparer au millimètre par an qu'apportent pour l'instant l’Antarctique et le Groenland[3]. L'équipe de chercheurs envisage d'étendre son étude aux autres glaciers de la région afin de vérifier si un tel emballement ne les menace pas à leur tour[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ancient Antarctic eruption noted, BBC News, 30 janvier 2008
  2. (en) Kacey Deamer, « Antarctic Ice Shelf Could Collapse Within 100 Years, Study Finds », sur Live Science (en), (consulté le 30 novembre 2016)
  3. RFi, « En Antarctique, l'inexorable recul du glacier de l'île du Pin », sur www.rfi.fr, (consulté le 14 janvier 2014)
  4. (en) L. Favier, G. Durand, S. L. Cornford, G. H. Gudmundsson, O. Gagliardini, F. Gillet-Chaulet, T. Zwinger, A. J. Payne et A. M. Le Brocq, « Retreat of Pine Island Glacier controlled by marine ice-sheet instability », Nature Climate Change,‎ (lire en ligne). Abstract.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Daryl Fears, « Collapse of Antarctic ice sheet is underway and unstoppable but will take centuries », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  • (en) Jutin Gillis et Kenneth Chang, « Scientists Warn of Rising Oceans From Polar Melt », New York Times,‎ (lire en ligne)
  • (en) Ian Joughin, Benjamin E. Smith et Brooke Medley, « Marine Ice Sheet Collapse Potentially Under Way for the Thwaites Glacier Basin, West Antarctica », Science, vol. 344, no 6185,‎ , p. 735-738 (DOI 10.1126/science.1249055, lire en ligne)
  • (en) Costas Paris, « U.K. Scientists Track Iceberg the Size of Chicago; Mariners Don't Face Immediate Threat, but Trajectory Could Be Difficult to Predict », Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  • (en) E. Rignot, J. Mouginot, M. Morlighem, H. Seroussi et Scheuchl, « MarineWidespread, rapid grounding line retreat of Pine Island, Thwaites, Smith, and Kohler glaciers, West Antarctica, from 1992 to 2011 », Geophysical Research Letters, vol. 41, no 10,‎ , p. 3502-3509 (DOI 10.1002/2014GL060140, lire en ligne)
  • (en) Jason Samenow, « Pine Island Glacier: Before and after massive iceberg split », Washington Post,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]