Glacier de Gébroulaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glacier de Gébroulaz
Vue du glacier de Gébroulaz depuis le nord.
Vue du glacier de Gébroulaz depuis le nord.

Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Massif Massif de la Vanoise (Alpes)
Vallée Vallée des Allues
Cours d'eau Doron des Allues
Type Glacier de vallée
Longueur maximale 4,5 km (1965)
Superficie 3,5 km2 (1997)
Coordonnées 45° 17′ 20″ N, 6° 37′ 57″ E

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Glacier de Gébroulaz
Géolocalisation sur la carte : Savoie
(Voir situation sur carte : Savoie)
Glacier de Gébroulaz

Le glacier de Gébroulaz est un glacier de vallée français du massif de la Vanoise (Alpes) situé sur le territoire de la commune des Allues, dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gébroulaz est un toponyme dérivé du gaulois gabra « avec le suffixe diminutif -oulaz », désignant la femelle du chamois[1]. Le nom est à l'origine associé à un lieu-dit, situé à Méribel, avant d'avoir été associé au glacier, ainsi qu'au col et au mont[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le glacier se situe dans le vallon du Saut, qui rejoint la vallée du Doron des Allues, avec une orientation sud-nord[2]. Il prend naissance sur les pentes des aiguilles de Polset et de Péclet[2],[3]. Il s'agit du seul glacier de vallée situé dans le massif de la Vanoise[4].

Le glacier a une superficie de 420 ha dans les années 1970[3] et 350 ha dans les années 1990[4].

Particularités[modifier | modifier le code]

Le glacier fait l'objet d'observations scientifiques depuis 1907[4].

Ce glacier avait la particularité d'être le seul en France à appartenir, ainsi que ses abords, moraines, lacs ainsi que les alpages, à des propriétaires privés depuis le XIXe siècle[3],[5]. En 1997, ils sont quinze héritiers[4]. 75 % de l'ensemble se trouve dans le cœur, donc protégé, du parc national de la Vanoise (PNV)[5], qui le loue[4]. Le reste du vallon est intégré à la réserve naturelle nationale du plan de Tuéda[4]. Généralement, en France, les glaciers sont des biens communaux[3]. De par sa situation, seul le PNV peut devenir acquéreur de ce glacier et des tractations sont engagées depuis 1967 avec la famille propriétaire[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b Henry Suter, « Gébroulaz », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le ).
  2. a et b Vivian, p. 429, « Situation et cadre physique ».
  3. a b c et d Gérard Bocquet et Robert Vivian, « Les grands groupes glaciaires. Les glaciers de la Vanoise », Revue de géographie alpine, vol. 61, no 2,‎ , p. 327-333 (lire en ligne), (p.333).
  4. a b c d e f et g Gabrielle Serraz, « A vendre, glacier inconstructible bon état.350 hectares dans le parc de la Vanoise cherchent acquéreur », Libération,‎ (lire en ligne).
  5. a et b François Labande, Sauver la montagne, Genève (Suisse), Olizane, , 397 p. (ISBN 978-2-88086-325-8, lire en ligne), p. 348.