Gizmondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gizmondo
Image illustrative de l'article Gizmondo

Fabricant Tiger Telematics
Type Console portable
Génération Septième

Date de sortie 2005 / retour en 2008
Média Carte MMC, ucarte SD
Service en ligne GPRS
Unités vendues moins de 25 000

La Gizmondo est une console de jeux vidéo portable qui fait aussi office d'appareil photo, GPS, lecteur audio/vidéo, etc. fabriqué par Tiger Telematics.

L'origine de Tiger Telematics[modifier | modifier le code]

L'origine de Tiger Telematics remonte en 1989 aux en Floride, aux États-Unis, où existait une boutique de copie de cassette VHS. Quelques années plus tard, cette boutique s'associe avec d'autres personnes, créant une entreprise nommée "Flordéco" et se lancant dans la décoration de sols. En Suède, se trouvait les criminels Carl Freer et Stefan Eriksson, qui ont racheté l'entreprise scandinave « Eagle Eye European Distribution », une entreprise spécialisée dans la fabrication de systèmes de sécurité GPS par géolocalisation pour taxis. Ce système devait être équipé d'une caméra cachée et d'un bouton "Panic". Quand le chauffeur appuie sur le bouton, le GPS prend une photo et l'envoie à la société de taxis en plus de la géolocalisation. En 2003, pour une raison inconnue, Flordéco rachète Eagle Eye European Distribution. Cette fusion a donné naissance à Tiger Telematics.

La conception de la console[modifier | modifier le code]

Avec le projet de sécurité via GPS, Tiger Telematics décide de créer un produit incluant ce système GPS pour la sécurité des enfants. Ils décidèrent d'intégrer ce système GPS à une console portable multimédia. Cette console devait s'appeler "GameTrac".

La console possède une architecture matérielle et des capacités techniques importantes pour une machine de son gabarit. Tiger Telematics investissant couramment dans des systèmes de GPS (Global Positioning System) ou SLG (système de localisation globale), cela permet au Gizmondo d'indiquer son positionnement n'importe quand. De plus, elle embarque un système de traitement vidéo dédié signé NVIDIA capable de gérer la 3D en temps réel.

Le système de partage de fichiers du Gizmondo permet d'aller chercher des annonces de télévisions, des clips et des contenus appropriés à la personne grâce à une connexion GSM/GPRS. Ce système permet de visualiser instantanément une annonce publicitaire et d'obtenir, à la fin de l'annonce, un coupon de réduction dans un magasin proche. Le Gizmondo indique ensuite où se trouve le magasin à l'aide du GPS.

Premiers problèmes[modifier | modifier le code]

Après la présentation de la GameTrac à l'E3 2004, Tiger Telematics demande à l'écurie de F1 « Jordan » de sponsoriser la console en 2003 et 2004. Mais quelque temps plus tard, l'écurie « Jordan » fait un procès contre Tiger Telematics, car l'entreprise n'a pas payée l'écurie de F1 alors qu'elle à fait de la promo pour la GameTrac. L'entreprise a cédé des actions d'une valeur de 3 000 000 $ à « Jordan ». À la suite de cela, la « GameTrac » fut renommée « Gizmondo ».

Le lancement de la console était prévu pour le 29 octobre 2004, la promotion commence et les annonces apparaissent sur internet. Au même moment, Sony lance sa PSP. Les employés de Tiger Telematics savaient que la Gizmondo ne ferait pas le poids face à la PSP et décident de nouer un partenariat avec NVIDIA pour y intégrer une puce graphique plus puissante que celle de la PSP : la GoForce GT4500. La console et les jeux partent en redéveloppement. Cependant, Tiger n'a pas changé la date de sortie de la console. Le jour J, les partenaires distributeurs européens de la console n'ont rien reçu. Ils décident d'aller à Londres et faire la tournée des magasins pour acheter des consoles: aucune console n'a été trouvée. Quelques jours plus tard, lors d'un communiqué de presse de Gizmondo, Carl Freer annonce que la console n'était pas sortie à la vente, mais sortie d'usine. La console sortit finalement le 19 mars 2005 avec l'ouverture d'un magasin spécialisé dans la vente de Gizmondo à Londres.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

La console fut lancée le 19 mars 2005 à Londres, dans un seul magasin, situé a Regent Street. C'était le seul magasin qui vendait des consoles. Le jour du lancement, Tiger Telematics ont préparé un concert privé avec les artistes Pharrell Williams, Jamiroquai et autres artistes. La console était disponible a 229£ (257 €). Ils estimaient pouvoir vendre 4 500 consoles, mais ils en ont vendu 1 000. La sortie américaine s'est avérée désastreuse puisqu'il n'y avait que 11 points de vente dans tout le pays (des stands de 2m²).

En septembre 2005, pour relancer les faibles ventes de la console, Tiger Telematics annonce un Gizmondo Widescreen avec un écran 16/9. Ce modèle n'est jamais commercialisé : la branche européenne chargée de la commercialisation, Gizmondo Europe est placée en liquidation judiciaire en janvier 2006. Carl Freer a tenté de relancer la Gizmondo dans sa nouvelle mouture en mai 2008 et une version widescreen pour Noël 2008. Avec de nouvelles fonctions et surtout le marché Gizmondo live. Cependant, malgré l'éviction de Stefan Eriksson, le projet périclite.

Liste de jeux[modifier | modifier le code]

Crystal Clear app package games.svg   Liste des listes de jeux vidéo 

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

  • CPU : Samsung 400 MHz ARM9
  • GPU : NVIDIA GoForce 3D 4500
  • Mémoire graphique: 1.2MB 128-bit SRAM
  • RAM: 128 MB 16-bit DDR
  • ROM: 64 MB
  • Affichage : écran TFT couleur de 2,8 pouces (7 cm)
  • Palette graphique : 65 536 couleurs
  • Résolution : 240×320 pixels
  • Son : stéréo
  • Autonomie : 4h en mode jeu, 3h en mode film, 12h en mode audio et 100h en veille.
  • Dimensions : 138x82x32 mm
  • Poids : 150g
  • Autres : bluetooth 2, lecteur MP3, système de localisation GPS, lecteur de cartes mémoire SD, SMS/MMS, appareil photo numérique.