Giuseppe Paupini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Giuseppe Paupini
image illustrative de l’article Giuseppe Paupini
Biographie
Naissance
Mondavio Drapeau de l'Italie Italie
Ordination sacerdotale
Décès
Rome Drapeau de l'Italie Italie
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-diacre puis cardinal-prêtre d'Ognissanti in Via Appia Nuova
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Camerlingue du Sacré Collège
Grand pénitencier
Nonce apostolique au Guatémala et au Salvador
Nonce apostolique en Colombie
Internonce en Iran et administrateur apostolique d'Ispahan
Archevêque titulaire de Sebastopoli di Abasgia

Blason
« Impendam et superimpedar »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giuseppe Paupini (né le à Mondavio, dans les Marches, Italie, et mort le à Rome) est un cardinal italien de l'Église catholique du XXe siècle, créé par le pape Paul VI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giuseppe Paupini étudie à Fano et à Rome. Après son ordination, Bertoli fait du travail pastoral dans le diocèse de Fano et y est professeur au séminaire. Il entre en service au secrétariat de l'État en 1939 et exerce des fonctions auprès de plusieurs nonciatures apostoliques. Paupini est nommé archevêque titulaire de Sebastopoli di Abasgia en 1956 et est envoyé comme internonce en Iran et administrateur apostolique d'Ispahan et comme nonce apostolique au Guatémala et au Salvador et en Colombie. Il assiste au Concile Vatican II (1962-1965).

Le pape Paul VI le crée cardinal lors du consistoire du . Paupini est grand pénitencier de 1973 à 1984. En 1987-1988 il est camerlingue du Sacré Collège. Paupini participe aux deux conclaves de 1978 (élection de Jean-Paul Ier et de Jean-Paul II).

Au cours du premier consistoire ordinaire secret pour la création de nouveaux cardinaux du pape Jean-Paul II du 30 juin 1979, il est élevé à l'ordre des cardinaux-prêtres, sa diaconie étant élevée pro hac vice comme paroisse[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la) « Commentarium officiale », Acta Apostolicae Sedis, vol. 71, no 11,‎ , p. 899 (lire en ligne [PDF])