Giuseppe Occhialini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un physicien italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giuseppe Occhialini
Occhialini.jpg

Giuseppe Occhialini

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Royal Society, Académie des sciences et des humanités de Heidelberg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse

Giuseppe Occhialini, dit Beppo Occhialini né le (Fossombrone, Italie) et mort le (Paris 14e, France), est un physicien italien de réputation internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

On doit notamment à Giuseppe Occhialini la découverte du méson π ou pion en 1947, avec César Lattes et Cecil Frank Powell (prix Nobel de physique en 1950). Ils travaillaient alors au « H. H. Wills Laboratory » de l'Université de Bristol.

On lui doit aussi la mise au point de la technique des plaques a émulsions épaisses dont les performances dépassent celles de la chambre à brouillard de Wilson pour la détection des rayons cosmiques et des particules élémentaires.

Il est fait membre étranger de la Royal Society en 1974. Il a reçu le prix Wolf en 1979.

Il épousa en 1950 à Bruxelles Costanza Carlotta “Connie” Dilworth, elle-même physicienne de renom international. L'année suivante à Uccle vint au monde leur fille Etra.

Il fut aussi brillant alpiniste au Brésil durant la dernière guerre mondiale et spéléologue.Il faisait partie en 1951/52 de l'équipe qui découvrit le gouffre de la Pierre Saint Martin dans les Pyrénées.

L'astéroïde (20081) Occhialini est nommé d'après lui.

Liens externes[modifier | modifier le code]