Giuseppe Longo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Longo.
Giuseppe Longo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Giuseppe Longo (né le 23 juillet 1947 à Rome, Italie) est un mathématicien, un logicien et épistémologue italien. Il est chercheur à l'École Normale Supérieure à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1971, Giuseppe Longo a soutenu une thèse de mathématiques à l'université de Pise portant sur la complexité du calcul des fonctions récursives.

De 1971 à 1990, il a été enseignant-chercheur dans cette université, à différents échelons. Il est ensuite devenu directeur de recherche au CNRS, affecté au laboratoire d'informatique de l'ENS, où il enseigne en troisième cycle universitaire. Il a également travaillé aux universités d'Utrecht, d'Oxford, de Berkeley, au Massachusetts Institute of Technology, à l'École Polytechnique fédérale de Zürich, et a été professeur à l'Université Carnegie-Mellon (1987-1988).

Les recherches et l'enseignement de Giuseppe Longo ont porté sur la logique mathématique, la théorie de la récursion, la sémantique dénotationnelle, le lambda-calcul, la théorie des types, la théorie des catégories et leurs applications aux langages fonctionnels. On peut donc le classer comme « informaticien théoricien ». Il est membre du comité éditorial de plusieurs revues scientifiques, fondateur et directeur de la revue Mathematical Structures for Computer Science, Cambridge University Press[1].

Plus récemment, ses recherches ont porté sur les sciences cognitives et l'épistémologie des mathématiques. Un projet interdisciplinaire, Géométrie et Cognition (1999-2002), a été le point de départ d’une nouvelle équipe à l’ENS, « Complexité et information morphologiques » (CIM), centrée sur les problèmes fondationnels à l’interface entre Mathématiques, Physique et Biologie. [2]. Il a publié, dans le domaine de la logique mathématique, Categories, Types and Structures (M.I.T Press, 1991)[3] en collaboration avec le logicien A. Asperti et dans celui de l’épistémologie des sciences de la nature Mathématiques et sciences de la nature ; la singularité physique du vivant, (Hermann, 2006)[4] en collaboration avec le physicien Francis Bailly, où de nouveaux principes d’intelligibilité sont proposés pour rendre compte de certains aspects de l’analyse du vivant. Il est membre de l’Académie Européenne depuis 1992[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Editorial board », sur Cambridge Core (consulté le 15 mars 2017)
  2. Les articles scientifiques les plus récents dont il est l’auteur sont téléchargeables
  3. Andrea Asperti et Giuseppe Longo, Categories, Types, and Structures: An Introduction to Category Theory for the Working Computer Scientist, MIT Press, (ISBN 0262011255, lire en ligne)
  4. Martin Thierry, « BAILLY Francis, LONGO Giuseppe. – Mathématiques et sciences de la nature. La singularité physique du vivant | Information system on philosophy of science », sur www.philosciences.org (consulté le 15 mars 2017)
  5. Ilire Hasani, Robert Hoffmann, « Academy of Europe: Longo Giuseppe », sur www.ae-info.org (consulté le 15 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]